« Si je reviens un jour… » une BD autour des lettres retrouvées d’une jeune déportée

Titre : Si je reviens un jour… Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky

Scénario : Stéphanie Trouillard

Dessin et couleur : Thibaut Lambert

Éditions : Des ronds dans l’O

Publication : 2020

Prix : 20€


Résumé :

« En 2010, lors d’un déménagement au sein du lycée Jean de La Fontaine, dans le 16e arrondissement de Paris, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire. Enfouis là depuis des dizaines d’années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky. Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne a correspondu avec sa professeure de lettres. Son dernier courrier date du 22 janvier 1944, jour où elle est arrêtée avec sa famille. »


Mon avis :

Cette bande-dessinée et le web documentaire qui la précédait sont la preuve que certaine choses n’ont pas encore été dites. « Si je reviens un jour… » témoigne rien que par son titre qu’il est du rôle de chacun d’entre nous de ne pas oublier, de respecter notre devoir de mémoire. Avec ce beau projet, les souvenirs ne s’évanouissent pas.

Dans « Si je reviens un jour… », une BD basée sur les lettres et les photos de Louise Pikovsky, nous faisons la rencontre d’une jeune fille intelligente, passionnée et très motivée. De 1941 à 1944, Louise à écrit des lettres à sa professeure, retraçant son admiration pour sa professeure, sa vie quotidienne et ses rêves. Mais son avenir est rapidement remis en question. Juive, elle est enfermée à Drancy puis, déportée à Auschwitz. La vie de la jeune femme s’y éteint, aux côtés de sa famille.

La mémoire de Louise, se révèle à travers les sublimes pages de « Si je reviens un jour.. ». Les lettres, dont on ne soupçonnait plus l’existence, ont été retrouvées dans une armoire d’un lycée Parisien en 2010. Tout comme Anne Frank, les mots de cette jeune femme sont aujourd’hui un souvenir de la Shoah et de toutes les vies qu’elle a emporté.

Le récit se déploie autour des lettres. Il commence par une scène très forte, mettant en avant le rôle de transmission. C’est Madame Malingre qui, après la guerre, remet les lettres de Louise à son ancienne école afin de perpétuer au mieux son souvenir. Dès les premières pages, la BD annonce un récit touchant et plein de force. C’est vraiment un passage émouvant et plein de bon sens. À mes yeux, c’est le plus fort de toute la BD.

Au fil des pages, c’est la vie ordinaire d’une famille qui se dessine, mais ces instants de vie présentent l’installation d’une situation anormale : le père de Louise est arrêté, elle change d’école… Le passé de la famille est déjà lourd et rappelle, sans masque, que les juifs ont déjà été victime d’injustice auparavant.

J’ai été extrêmement touchée par les liens forts qui unissaient Louise à sa famille et à sa professeure. L’intensité émotionnelle dans cette BD était assez impressionnante. A vrai dire, j’avais peur de ne pas accrocher à cet ouvrage à cause du style graphique de son illustrateur. Honte à moi ! Le trait simple de Thibaut Lambert correspondait parfaitement à la forme de narration engagée et surtout à l’histoire. Ici le dessin, tout comme les couleurs, vont à l’essentiel, marquant de façon fervente les sentiments des personnages plutôt que des détails frivoles. Les couleurs sobres et le dessin linéaire n’interfèrent pas avec l’importance du message.

Pour clôturer ce bel objet-livre, un dossier pédagogique est intégré aux dernières pages. Ainsi, toutes les lettres sont disponibles à la lecture, directement scannées. On y retrouve aussi des photos, des documents familiaux et surtout des informations complémentaires afin de bien saisir l’enjeu de cette BD.

Bien plus qu’une simple histoire, « Si je reviens un jour… » est un immense travail de documentation, d’hommage mais surtout de transmission. Il ne faut pas oublier ce qui est arrivée à Louise Pikovsky et à tant d’autres. Il ne me reste plus qu’à retourner sur le web documentaire afin d’en apprendre plus !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s