« L’étonnante famille Appenzel », un album d’étonnants portraits qui questionne la monstruosité

Titre : L’étonnate famille Appenzel

Auteur : Sébastien Perez

Illustrateur : Benjamin Lacombe

Éditions : Margot

Publication : 7 octobre 2020

Genre : Album, Fantastique, Portrait de famille

Pages : 80

Prix : 19€90


Résumé :

« La vraie monstruosité n’est pas celle qui se voit.

D’une union maudite naquirent des êtres singuliers. Voici leur histoire : leurs joies, leurs peines.

Découvrez le destin d’une famille réellement extraordinaire.« 


Mon avis :

Quelle lecture ! Dans ce magnifique ouvrage relié en simili cuir avec dorure et gaufrage, nous faisons la rencontre d’une famille extraordinaire : la famille Appenzell. Mais à travers cet album touchant, ce sont des questions fortes et importantes qui sont traduites. Une lecture qui prend tout son sens à la fin et qui à su me toucher à sa juste valeur.

La famille Appenzell est l’une des plus riche d’Angleterre, seulement elle est peut ouverte et tolérante. C’est ainsi que la naissance de Charles sème quelque peut le trouble dans la famille. Caché par ses parents à cause de cicatrices au visage, le garçon vit recul chez lui jusqu’a ses dix-sept ans… Il rencontre alors Dorothy, une femme elle aussi hors des normes qui semblent être imposée dans cette société et par la famille de Charles. Le couple donne naissance à de nombreux enfants, tous particuliers mais pourvus d’un supplément d’âme.

Dans cet album fragmenté en différents portraits, nous découvrons des freaks : des « monstres humains ». Mais en se plongeant attentivement dans le récit de Sébastien Perez, on se rend rapidement compte que la monstruosité ne se cache pas dans cette famille si atypique.

À travers des mots évocateurs et des tournures de phrases réfléchies, l’auteur parvient à souligner le caractère extraordinaire des personnages présentés dans cet album. Cependant, jamais il n’identifie précisément la particularité physique de ces personnages, nous suggérant des personnages simplement originaux, bien loin d’une quelconque forme de monstruosité physique. Ansi, la monstruosité ne se dévoile qu’a travers les illustrations de Benjamin Lacombe et ne nous embarque pas dans un univers inquiétant mais plutôt fascinant et bienveillant.

Le style graphique de Benjamin Lacombe s’adapte ici parfaitement, tant au thème de la monstruosité qu’a la thématique du livre de famille. Le traitement des images rappel celui de Daguerrotype. Les images semblent anciennes et s’accordent à la chronologie de cet arbre généalogique si spécial.

C’est avec beaucoup de soin et de tendresse que les deux auteurs parviennent alors à nous transcrire un message fort et indéniablement important : la monstruosité ne se trouve que dans l’oeil de celui qui la définit comme telle. Avec une fin très bien pensée et évocatrice, cet album à su m’émouvoir et résonner en moi. Je pense qu’il s’adresse d’ailleurs personnellement à chacun de nous car avec des notions comme l’identité et la question de la norme, le tout interrogé avec de l’humour et une sensibilité propre à ces auteurs, chacun peut trouver un echo personnel dans ce majestueux livre.

Pour saisir la beauté de la reflexion de ces deux auteurs, je vous invite à découvrir l’interview donnée par la maison d’édition Margot, par ici :

Bref, une lecture que j’ai adoré tant pour ces différents niveaux lectures que pour la qualité graphique et materiel de ce livre ! Le travail éditorial et graphique sont sublimes et parviennent à merveille à s’allier avec l’étrange écrit de Sébastien Perez. C’est donc une collaboration que je serais heureuse de redécouvrir prochainement !

Publicité

12 réflexions sur “« L’étonnante famille Appenzel », un album d’étonnants portraits qui questionne la monstruosité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s