« La plus belle crotte du monde » un album surprenant par Marie Pavlenko et Camille Garoche

Titre : La plus belle crotte du monde

Autrice / Illustratrice : Marie Pavlenko et Camille Garoche

Éditions : Little Urban

Publication : 18 Septembre 2020

Pages : 32

Genre : Album Jeunesse

Thèmes : Nature, Rencontre

Prix : 15€90


Résumé :

« Dans la clairière du Bois des Fées se réunit une curieuse assemblée. Qui, de la belette ou du renard, du blaireau ou du putois, fait les plus belles crottes du monde ? Les animaux veulent tous participer. Mais ce faisant, ils oublient de rester sur leurs gardes. Or la forêt est un endroit bien dangereux quand les hommes s’en approchent… »


Mon avis :

Un album aux apparences douces mais en vérité terriblement humoristique et engagé. C’est avec beaucoup de sagesse et de finesse que Camille Garoche et Marie Pavlenko nous entrainent dans cette histoire dont le titre accrocheur en dit déjà long sur la bienveillance de cet album qui saura décrocher des fous rires aux plus jeunes.

Le spitch est simple : tous les animaux de la forêt se prêtent au concours de le plus belle crotte du monde. S’enchainent alors rencontres avec toutes les bêtes qui peuplent la forêt, mais surtout la découverte de toutes les formes de crottes possibles… Une histoire originale et simple qui engage une chute extraordinairement drôle et surtout engagée.

Cet ensemble est simple, mais il n’en est pas moins raffiné, de plus l’album traduit un message surprenant et fort. Hymne à la nature sous réserve d’humour et plaidoyer anti-chasse, sublimé par des illustrations dynamiques et pleines de détails, « La plus belle crotte du monde » à tout de l’album parfait, pour les plus petits et les plus grands ! D’autant plus qu’a la moitié de l’album, l’ambiance change drastiquement, tant graphiquement parlant que dans la construction du récit. Un vrai retournement de situation qui m’a surprise et beaucoup plu !

Revenons en aux illustrations et au talent indéniable de Camille Garoche… Au coeur de cet album on est immergé dans une forêt flamboyante, aux couleurs vives, presque irréelles. Mais le plus interessant c’est le traitement des animaux. Tout en courbes, vecteur de douceur et de bienveillance, ils sont dès les premieres pages synonyme de l’harmonie de la vie en forêt. Bref, l’univers forestier est parfaitement traduit et transmet aisément le message souhaité !

Un bel album que je ne suis pas prête d’oublier !

Note : 4.5 sur 5.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s