L’écriture, une affaire de famille : « Journal d’une année géniale (et parfois pourrie) »

Titre : Journal d’une année géniale (et parfois pourrie)

Auteurs : Amélie et Dorian Lafont

Éditions : Sidney Laurent

Publication : Octobre 2020

Genre : Roman Jeunesse

Thème : Scolarité, Famille

Pages : 90

Prix : 11€90


Résumé :

« Un livre 100% rigolo écrit par une maman et son fils !

Salut moi c’est Martin et j’ai 10 ans?! Je viens juste de terminer ma dernière année en école primaire et il s’est passé tellement de choses que j’ai tenu un journal pour me souvenir de cette année incroyable?!

Tu veux savoir pourquoi mon année de CM2 a été géniale (et parfois pourrie)?? Alors mets ton maillot et plonge dans ce livre avec moi?! Je vais TOUT te raconter…« 


Mon avis :

Une belle lecture, sensible, agréable et touchante pour ses anecdotes. J’ai lu ce roman très court d’une traite, engloutissant d’une bouchée les doux souvenirs de mon enfance qu’il a fait remonté en moi…

Dans « Journal d’une année géniale (et parfois pourrie) », nous suivons Martin, 10 ans, qui fait son entrée en classe de CM2. À travers ces pages, le garçon nous livre avec honnêteté mais surtout humour, les grandes lignes de cette année autant géniale que pourrie. Pages après pages nous découvrons les doutes, découvertes et joies du quotidien de cet enfant qui grandit et s’apprête à gagner la cours des plus grands en entrant dans l’adolescence.

La particularité de cette histoire réside dans son écriture. Pensé et écrit à quatre mains, ce roman est le fruit d’une collaboration familiale, celle d’une maman et de son fils.

Douce poésie d’une innocence où les moments de doutes semblent dérisoires, ce roman sait nous replonger avec sincérité et simplicité à un âge au sein duquel le monde tourne autour du quotidien partagé avec les proches. C’est touchant et étonnamment, je me suis laissée prendre au jeu, laissant les commissures de mes lèvres s’élever. Une lecture positive et accessible qui, selon moi, s’adresse directement à des enfants de 9/10 ans.

Abordant avec justesse un âge transitoire où l’enfance laisse place à l’adolescence, « Journal d’une année géniale (et parfois pourrie) » est avant tout un savant mélange entre interrogations adolescentes et accomplissements enfantins. Une frontière qui devient entre ces page une transition floue, fluide et compréhensible. Abolissant les préjugés de cette transition rarement questionnée en littérature.

Loin de m’être ennuyée dans cette lecture, il n’empêche que je me suis sentie éloignée de cette histoire. Plus aucun point ne semble me lier à cette douce période d’insouciance… Je pense que ce roman pourrait véritablement offrir un bol d’air frais à de grands enfants de l’âge de Martin, mais surtout au personnel enseignant ou toute personne issue de formations proches des enfants. Ce livre est sans nul doute une ouverture vers la compréhension des plus jeunes, dont le regard est avide de connaissance mais toujours innocent.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s