« Jeux jaloux », étourdissante rencontre entre amour et manipulation

Titre : Jeux Jaloux

Autrice : Stéphanie Richard

Éditions : Sarbacane 

Collection : Exprim’

Publication : 5 Mai 2021

Genre : Roman Young Adult Contemporain

Thèmes : Manipulation, Amour, Études Supérieures, Famille

Pages : 208

Prix : 16€


Résumé :

Un machiavélique labyrinthe amoureux et théâtral, mêlant suspicions, jalousies, secrets, traquenards et faux-semblants…
Dylan, 18 ans, un bac tout frais en poche, s’installe à Paris pour faire une prépa maths.
Une nouvelle vie s’offre à lui dans les beaux quartiers de la capitale.

À un cours de théâtre, il rencontre Emma.
Coup de foudre immédiat !

Dans le même temps, Dylan se lie d’amitié avec Cecil, un dandy à l’humour caustique.
Et soudain, sans qu’il n’ait rien vu venir, il tombe dans l’œil du cyclone. Un tourbillon de jeux jaloux qui le dépasse et l’écrase. Comment ont-ils pu en arriver là ?


Mon avis :

Tendre manifestation des premiers émois mais aussi rencontre avec le monde adulte, « Jeux Jaloux » est un court roman aux accents théâtraux très vifs et prenants. C’est avec surprise que je me suis prise au jeu dans cette lecture, me laissant porter au sein de cette histoire originale et pleine de sensibilité.

Dans « Jeux Jaloux », nous faisons la rencontre d’un garçon qui, suite à l’obtention de son baccalauréat, rejoint les beaux quartiers et intègre une prestigieuse prépa maths de la capitale. Dylan, le brillant étudiant, va cependant tomber sous la charme d’Emma, offrant les devants de la scène de son quotidien à la jeune femme, plutôt qu’aux cours. Dans un même temps, le garçon se lie d’amitié avec Cecil, une garçon spécial par son talent d’écriture au théâtre, mais aussi par son style vestimentaire faisant de lui un dandy. Sans le savoir, Dylan va se retrouver coincé au coeur d’une macabre pièce de théâtre où manipulations et jeux amoureux vont faire de sa vie un enfer.

Ce roman est presque un huit-clos ; à la frontière d’une pièce de théâtre où existent trois personnages scindés dans un triangle amoureux, chaque chapitre de ce roman explore une scène ou le personnage principal, Dylan, s’enfonce un peu plus dans une relation tordue, mensongère, qui pose question sur la réalité de nos fréquentations.

Plus surprenant encore que la simplicité apparente de l’histoire : sa fin. « Jeux Jaloux » n’a rien à envier d’un bon thriller tant ses révélations laissent son lectorat pantois. Pour ma part, bien que certains détails aient éveillés mon attention au cour de ma lecture, je ne m’attendais pas à un tel retournement de situation, et ce, encore moins manié de la sorte.

J’ai adoré cette lecture pour ses contrastes et son agilité à ne pas trainer dans les longueurs. Synthétique sans pour autant ne pas souligner l’impact des sentiments, Stéphanie Richard offre un texte juste. Une histoire marquante, notamment pour ses personnages pleins de caractères et très surprenants ! C’est d’ailleurs grâce à ceux-ci que je suis parvenue à entrer dans l’histoire, me prendre au jeu… Tout comme Dylan, j’ai tenté de discerner les faux-semblants, mais en vain, car avec l’intelligence de l’écriture de Stéphanie Richard, il est difficile de discerner entre les lignes, la vérité tant convoitée par Dylan et nous lecteurs.

« Jeux jaloux » est véritablement un petit roman prenant et saisissant qui explore avec intelligence l’entrée dans la cours des grands, loins des repères forgés par la famille. Une belle découverte, voir même un coup de coeur que je vous recommande chaleureusement !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s