« La duperie de Guenièvre », un premier tome original à l’ambiance prenante

Titre : La duperie de Guenievre

Tome : 1 : L’ascension de Camelot

Autrice : Kiersten White

Éditions : Desaxus

Publication : 15 Avril 2021

Genre : Fantasy, Réécriture

Thèmes : Légende Arthurienne, Combat, Magie, Manipulation

Pages : 347

Prix : 17€90


Résumé :

La princesse Guenièvre arrive à Camelot pour épouser le charismatique Roi Arthur, mais elle n’est pas celle qu’elle prétend être. Son vrai nom et sa véritable identité sont un secret.

La magie a été interdite dans le royaume et le sorcier Merlin qui en a été banni a trouvé un moyen de protéger le roi : faire de Guenièvre sa femme… et sa protectrice contre ceux qui veulent voir la ville du jeune souverain tomber.

Pour sauver la vie d’Arthur, sa nouvelle épouse va devoir naviguer dans une cour où les anciennes valeurs qui s’opposent au changement côtoient de nouvelles voix qui se battent pour un monde meilleur.

Mais au cœur de la forêt et dans les sombres profondeurs des lacs, la plus terrible des menaces attend pour récupérer ce qui lui est dû… Les chevaliers d’Arthur croient qu’ils sont assez forts pour faire face à n’importe quel danger, mais Guenièvre sait qu’il faudra bien plus que des épées pour garder Camelot libre.

Des joutes meurtrières aux trahisons et aux romances interdites, La duperie de Guenièvre propose une lecture inédite et fascinante de la plus grande des légendes. Le combat entre la magie et le fer, le bien et le mal. Une œuvre forte, novatrice et indispensable.


Mon avis :

Entre romance, rebondissements et un univers riche et bien investit, ce premier tome est pour moi une belle découverte. L’ambiance du roman, vraiment particulière, enveloppe à merveille les côtés tant magique que médiéval du livre, ce qui annonce avec ferveur une suite de saga au fort caractère.

Dans ce premier opus, nous suivons une jeune femme : la princesse Guenièvre qui se rend à Camelot pour épouser le Roi Arthur. Seulement, elle n’est pas celle qu’elle prétend être. En réalité envoyée pour protéger le Roi des nombreux hommes qui veulent attendre à sa vie, Guenièvre découvre les joies de la cour et des complots de pouvoir. La magie ayant été bannie du royaume tout comme leurs pratiquants, c’est au nom de Merlin que la jeune femme est poussée aux côtés du célèbre roi.

En me plongeant dans ce livre, j’appréhendais ma lecture… J’avais eu le malheur de lire trop d’avis mitigés, notamment concernant des erreurs de traductions. Il s’est avéré que j’ai apprécié ma lecture bien qu’il soit important de souligner que la traduction est belle et bien imparfaite. Mis à part cela, « L’ascension de Camelot » est un roman puissant par son héroïne, qui s’avère être elle-même un mystère, au coeur d’un monde où les légendes bercent les hommes. C’est un premier tome interessant à découvrir notamment pour le développement des personnages. Qu’ils soient au premier plan comme secondaires, chacun apporte du relief à l’histoire par sa profondeur.

Il est vrai que je m’attendais à plus d’action dès ce premier tome. Ici nous suivons particulièrement le quotidien d’une femme nouvellement couronnée. Mais étonnamment, j’ai aimé ce parti pris : dessiner l’ombre des secrets qui planent sur Camelot pour engager une narration qui se déroulera certainement sur plusieurs tomes…

J’ai adoré découvrir les quelques scènes épiques qui ponctuent le roman. Sous couvert de joutes meurtrières, de trahisons mais aussi de romances interdites, « L’ascension de Camelot » est en vérité un roman intelligent dans ses questionnements concernant la légende du Roi Arthur. Cette réécriture est d’une modernité notable : féministe, et prônant son soutient à la communauté LGBT+, elle parvient à offrir un regard neuf sur les légendes si souvent réinterprétés.

Enfin, je pense que ce roman à son petit lot de défauts mais vaut le détour pour la force de son univers et les révélations croustillantes qui l’agrémentent. J’ai passé un superbe moment en son sein et je vous recommande de le découvrir si un univers médiéval vous tente ! Au programme, la redécouverte d’une légende très connue à travers un prisme d’idées toutes plus prenantes et surprenantes les unes que les autres.

Publicité

2 réflexions sur “« La duperie de Guenièvre », un premier tome original à l’ambiance prenante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s