Cynthia Murphy investit les légendes urbaines dans son thriller : « The Last One To Die »

Titre : The last one to die

Autrice : Cynthia Murphy

Éditions : Slalom

Publication : 16 Septembre 2021

Genre : Roman Young Adult, Thriller, Fantastique

Thèmes : Fantôme, Théâtre, Histoire, Époque Victorienne

Pages : 295

Prix : 15€95


Résumé :

Niamh, 17 ans, a travaillé dur pour pouvoir s’offrir des cours d’été dans la plus grande école d’art dramatique de Londres. Alors qu’elle s’attend à découvrir une ville accueillante, de nombreuses jeunes filles sont agressées, parmi lesquelles ses nouvelles amies.


Mon avis :

« The Last one to die » est de ces livres qui nous offre un bon moment de lecture sans pour autant être mémorable. En effet, l’ambiance frissonnante, liée aux légendes urbaines et à l’univers théâtral, sait conquérir son lectorat en un rien de temps ! Mais pour ce qui est de la construction de l’histoire et des personnages qui y prennent place, je n’y ai malheureusement pas trouvé mon compte… Malgré le résumé accrocheur, l’intrigue qui semblait bien ficelée et l’originalité du postulat de départ de ce roman, je suis passée à côté de cette lecture qui m’intriguait beaucoup au premier abord…

Nous faisons la rencontre d’une jeune femme de 17 ans, Niamh, passionnée par le théâtre. C’est d’ailleurs dans le cadre de cette passion que nous la suivons à Londres, le temps d’un cours d’été dans la plus grande des écoles d’art dramatique de la ville. Après avoir durement travaillé pour pouvoir s’offrir ce voyage et cet apprentissage, Niamh s’attends à découvrir une ville accueillante et vibrante. Mais cela est sans compter les agressions successives qui se rapprochent petit à petit d’elle. Ses nouvelles amies sont rapidement touchées. Mais Niamh ne lâche rien et poursuit le cursus malgré tout, s’accrochant du mieux qu’elle le peut à sa passion pour surpasser le stress qui l’envahit petit à petit.

Avec une atmosphère bien à lui, ce livre se détache de tout ce que j’ai jusqu’à lors ; accompagnant le lecteur au coeur d’une histoire contemporaine où se développent peu à peu la part énigmatique et fantastique ; inattendue, originale et presque maîtrisée.

Il est indéniable que l’engagement du côté de la « légende urbaine » accroche à merveille le lecteur, cependant, il est dommage que l’intrigue n’ai pas su suivre l’élan très prometteur de l’atmosphère et de la plume addictive de Cynthia Murphy. Les sentiments de peur, d’angoisse et suspicion sont exploités avec justesse et font de ce roman une belle lecture, dans son ensemble.

Côté personnages, je ressors de cette lecture plutôt déçue. Chacun d’entre eux est très peu approfondit, ne permettant pas aux lecteurs de s’identifier à eux. C’est particulièrement le cas de Niamh, le personnage principal. Son comportement est presque incompréhensible et illogique, ne servant pas l’intérêt du récit proposé par Cynthia Murphy…

C’est donc sans surprise que je peux affirmer être passée à côté de ce livre pourtant très prometteur et qui semblait être la lecture parfaite pour la période d’Halloween. Un livre qui reste néanmoins fort par l’atmosphère qui s’y dessine.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s