« Le secret », un écrit pour dire et partager les expériences du silence et du secret

Titre : Le secret

Autrice : Morgane Ortin

Éditions : Albin Michel

Publication : 3 Novembre 2021

Genre : Roman Contemporain, Essais Sociologique

Thèmes : Silence, Secret, Domination, Famille

Pages : 240

Prix : 17€90


Résumé :

Dans le train qui la ramène de Marseille à Paris, Morgane s’ennuie.« Confiez-moi un secret » demande-t-elle à ses abonnés.
Des centaines de messages affluent, tous plus personnels les uns que les autres. Elle en lit un, deux, puis elle les dévore tous, touchée par la fragilité qui s’en dégage. D’où lui vient cet intérêt pour l’intimité de ces personnes ?
La curiosité se mue en enquête, mais à mesure qu’elle progresse, un souvenir émerge à l’ombre des secrets des autres : le sien. Une histoire de famille secrète et douloureuse, celle d’une lignée de femmes marquée par le silence.


Mon avis :

À la fois intime et universel, cet écrit de Morgane Ortin, à la frontière entre essais sociologique et roman contemporain, offre la part belle aux secrets, et silences qui s’y accrochent. Petite perle pour la délicatesse avec laquelle l’autrice parvient à interroger les secrets de ses confidents, ce livre va bien au delà d’une simple forme de voyeurisme vis à vis des secrets d’inconnus. C’est simplement à travers les confidences de ces personnes (anonymes pour le lecteur) que Morgane Ortin met le doigt sur les secrets qui régissent sa propre famille ainsi que sur la logique qui fait des secrets, ce qu’ils sont : une image des dominations qui animent nos sociétés.

Connue pour son compte Instagram @amours_solitaires, Morgane Ortin archive l’amour, celui transcrit par messages aussi poétiques qu’incisifs. Mais aujourd’hui, à travers son nouvel ouvrage, l’amour n’est plus le point névralgique de ses interrogations. Il laisse place au secret, sous toutes ses formes. C’est en ouvrant une boite à question dans laquelle elle convie ses internautes à confier un secret, qu’elle se découvre le statu de confidente. Car sa boite à questions, contrairement à ce qu’elle attendait, est prise au sérieux. Elle se retrouve alors dans la confidence presque malgré elle. De cela, elle va tirer des rencontres et écrire un livre, celui-là même que je viens de découvrir et qui m’a fortement marquée.

L’intimité que l’on découvre entre ces pages n’est pas seulement due aux secrets confiés à l’autrice. En effet, la fragilité des témoignages s’accorde surtout à la plume simple et caractérielle de Morgane Ortin. Ne cherchant pas à offrir un texte lourd, elle s’imprègnent, à l’image d’autres essais récemment parus (comme Où peut-être une nuit de Charlotte Pudlowski ou encore Les grandes oubliées de Titiou Lecoq) d’un vocabulaire accessible et d’une construction écrite qui suit le court d’une pensée. C’est ainsi que je me suis aisément plongée dans le cheminement proposé par Morgane Ortin. J’ai eu l’étrange impression que mes réflexions et questionnements se calquait aux siens, m’offrant ainsi les réponses directes à mes interrogations, mais aussi des ouvertures au fil de ma lecture.

Le plus touchant dans cet ensemble écrit qu’est « Le secret », créé de morcellements de confidences toutes plus fortes les unes que les autres, est sans nuls doutes le rapport qu’entretient Morgane Ortin au secret. L’autrice dessine son propre parcours face aux secrets de famille sous les yeux ébahis de ses lecteurs. Elle prend soin de poser des mots sur ce qu’elle ressent et comprend au fil de son enquête. C’est ce que devient ce livre lorsque se dessine le lien entre tous les secrets épars que l’autrice a recueillie : une enquête.

La douceur avec laquelle intervient Morgane Ortin au sein des secrets de sa propre famille m’a émue. Prévenante, elle met petit à petit à jour les secrets qui ont construit la vie de sa famille et plus particulièrement celle de sa grand-mère. C’est ce même propos qui régit l’entièreté du livre, sans pour autant prendre le pas sur les secrets qu’elle décrypte.

Cet essais est donc une véritable réussite, concluant et enrichissant à mes yeux. Je me suis laissée bercée par la pertinence des questionnements de Morgane Ortin, aussi honnêtes et spontanés que murement réfléchit !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s