« 47 cordes », une nouvelle histoire fascinante par Timothé Le Boucher

Titre : 47 cordes

Auteur : Timothé Le Boucher

Éditions : Glénat

Publication : 10 Novembre 2021

Genre : Roman Graphique, Bande-Dessinée

Thèmes : Sentiment, Manipulation, Art, Musique, Relations sociales

Pages : 384

Prix : 25€


Résumé :

Tu finiras bien par m’appartenir, ma jolie proie.

Un jour, une métamorphe tombe amoureuse d’un jeune homme nommé Ambroise. Elle peut changer de forme à volonté, mais des questions finissent par la hanter : quel visage doit-elle incarner pour se faire aimer ? Qui doit-elle être pour conquérir sa proie ? 

Inconscient de l’obsession dont il est l’objet, ignorant la vraie nature de la créature, Ambroise cherche à acquérir une légitimité au sein de l’orchestre qu’il vient d’intégrer en tant que harpiste. C’est alors qu’il rencontre Francesca Forabosco – cantatrice aussi excentrique que renommée – qui va le prendre sous son aile. Elle lui propose un marché. S’il veut obtenir la harpe de ses rêves, Ambroise devra relever 47 défis. Un seul échec, et l’instrument lui échappe…


Mon avis :

Une nouvelle fois, l’écriture sobre de Timothé Le Boucher porte une histoire aussi sombre que fascinante, ponctuée d’un trait fantastique ensorcelant. L’ensemble de cette première partie de « 47 cordes » est retranscrit avec une sensibilité indéniable, et ce, par un travail singulier des planches qui se veulent évolutives et détaillées.

Nous faisions la rencontre d’Ambroise, un jeune homme renfermé sur lui même et plutôt discret. Un jour, une métamorphe, créature changeant d’apparence à volonté, tombe amoureuse du garçon. Elle cherche alors a tout prix l’amour d’Ambroise, et ce, en incarnant de multiples visages. Ambroise de son côté n’est aucunement conscient de l’obsession dont il est l’objet. Alors qu’il cherche à acquérir sa légitimité au sein de l’orchestre qu’il vient d’intégrer, il rencontre une certaine Francesca Foorabosco, excentrique cantatrice, qui va le prendre sous son aile. Elle lui propose un marché : pour obtenir la harpe de ses rêves et ses 47 cordes, il devra relever autant de défis…

Le dessin immersif de Timothé Le Boucher pousse le lecteur à vibrer aux côtés de ses personnages, aussi dérangeant que cela puisse paraître. Car rien n’est laissé sous silence pour le lecteur qui s’accapare les points de vue du métamorphe et de Ambroise…

Avec une évolution narrative qui s’apparente à celle d’un storyboard, l’auteur maintient son lectorat en haleine bien que l’ensemble de l’histoire soit calme. Les cadrages évoluent et contribuent à faire ressentir les ambiances et sentiments des personnages ; mais c’est en poussant ce travail que l’auteur parvient à installer sa narration, aussi déplacée soit-elle par moments. Car Timothé Le Boucher joue avec le lecteur, lui indiquant l’horreur que vit Ambroise sans même que clui-ci en soit conscient. Il n’hésite pas à interroger des notions complexes comme la manipulation, ou encore la liberté, et ce à travers l’intervention d’un personnage fantastique : le métamorphe, saisissant son lectorat sans ménagement.

La relation malsaine qui s’installe entre les différentes facette du métamorphe et Ambroise sont terrifiantes et illustrent la perte de libre arbitre à merveille. Mais le plus déstabilisant dans tout cela reste l’acceptation qui semble se dégager du personnage principal… Aussi, est questionné dans ce graphique différentes formes d’amour. Elles sont transcrites par le métamorphe qui, en modulant a personnalité et son apparence cherche par tout les moyens d’être aimé d’Ambroise.

Aussi immoral qu’addictif, ce graphique soulève de multiples problématiques sous couvert d’un graphisme qui pourrait sembler naïf vis-à-vis de la complexité des sujets soulevés. Mais c’est là l’essence du travail de Timothé Le Boucher. Car c’est en proposant des planches colorées aux nuances évolutives mais toujours calmes que le génie de l’auteur se révèle, lui permettant de composer sur des thématiques aussi sombre.

Une nouvelle fois Timothé Le Boucher signe un ouvrage graphiquement riche, à la hauteur d’un scénario surprenant et terriblement fascinant ! C’est donc un coup de coeur ! Il ne reste plus qu’a attendre une petite année pour découvrir la suite !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s