Un premier album au couleurs luxuriantes : « On joue à cache-cache ? » de Léa Viana Ferreira

Titre : On joue à cache-cache ?

Autrice : Léa Viana Ferreira

Éditions : CotCotCot

Publication : 15 mars 2022

Genre : Album Jeunesse

Thèmes : Enfance, Découverte, Quotidien, Nature, Apprentissage

Pages : 52

Prix : 18€


Résumé :

Avant de jouer à cache-cache dans le jardin, on fixe les règles ensemble… pour mieux s’en affranchir. La partie de jeu est alors un prétexte pour découvrir une nature luxuriante, baignée de lumière à différents moments de la journée. Les ami·es se retrouveront pour contempler le coucher du soleil avant de retourner jouer.


Mon avis :

Véritable plongée au coeur d’un univers verdoyant aux couleurs luxuriantes, « On joue à cache-cache ? » est un album aux détails foisonnants qui offre un élégant et riche voyage au sein du jardin familial, et au-delà. Intelligent dans sa narration et pertinent dans ses jeux graphiques, cet album s’affranchit du texte, le contredit, pour devenir une narration visuelle forte et libre.

Établir des règles, se lancer puis jouer ; le point de départ simple de l’album se révèle être vite franchit par la curiosité enfantine des personnages principaux. Au sein de tableaux somptueux, mêlant le traitement graphique traditionnel de la peinture acrylique et le traitement de la tablette graphique, évoluent trois enfants issus de la diversité. C’est dans le cadre ordinaire du jardin qu’ils vont s’aventurer, franchir les limites et grandir de leurs douces découvertes sous l’oeil bienveillant du lecteur.

La végétation et les animaux envahissent la page et jouent à cache-cache avec les silhouettes enfantines qui se fondent peu à peu dans les décors, conduisant le lecteur à pousser sa contemplation de chaque illustrations pour dénicher le détails révélant la présence d’un petit être.

Le rapport textes / images est intéressant, unique et discordant. Tous deux sont aisément dissociables l’un de l’autre. Mais ils initient ensemble une dynamique de lecture originale et rarement transcrite de la sorte.

Enfin, c’est en convoquant les souvenirs de chacun que cet album brille par sa simplicité et son réalisme. L’expérience du jeu et de sa déconstruction est une véritable réussite ici et la temporalité de l’album ainsi que son découpage contribuent à sa beauté. Une belle découverte que je recommande pour toutes les enfant sauvages nostalgiques et ces qui rêvent de tendres petites aventures.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s