« I must betray you » le nouveau roman de Ruta Sepetys ; un coup de coeur !

Titre : I must betray you (VO)

Autrice : Ruta Sepetys

Éditions : Penguin Books

Publication : 1 Février 2022

Genre : Roman Historique, Young Adult

Thèmes : Révolution, Roumanie, Dictature, Famille, Espionnage, Romance

Pages : 336

Prix : 17€19


Résumé :

Romania, 1989. Communist regimes are crumbling across Europe. Seventeen-year-old Cristian Florescu dreams of becoming a writer, but Romanians aren’t free to dream; they are bound by rules and force.

Amidst the tyrannical dictatorship of Nicolae Ceausescu in a country governed by isolation and fear, Cristian is blackmailed by the secret police to become an informer. He’s left with only two choices: betray everyone and everything he loves—or use his position to creatively undermine the most notoriously evil dictator in Eastern Europe.

Cristian risks everything to unmask the truth behind the regime, give voice to fellow Romanians, and expose to the world what is happening in his country. He eagerly joins the revolution to fight for change when the time arrives. But what is the cost of freedom?


Mon avis :

When justice cannot shape memory, remembering the past can be a form of justice.

Mettant en lumière un facette sombre de l’histoire de l’Europe, le nouveau roman de Ruta Sepetys frappe par sa portée historique et sa construction narrative. Comme à son habitude, l’autrice embraque son lectorat au coeur d’événements historiques passés sous silence, non enseignés et pourtant véritablement important par l’impact qu’ils ont eu sur de nombreuses vies. « I must betray you » est une fiction historique armée d’une narration rythmée, intelligente et importante, pensée pour mettre en avant une vérité tue ; c’est un coup de coeur.

1989, Roumanie. Alors que les régimes communistes et totalitaires s’effritent à travers toute l’Europe, Nicolae Ceausescu se maintient à la tête de la Roumanie, instaurant un peu plus chaque jour la peur et l’isolement. Cristian Florescu a dix-sept ans et rêve de devenir écrivain, mais parmi tant d’autres choses, rêver lui est interdit. Un jour, le garçon est soumis au chantage par la police secrète afin de faire de lui un informateur, à l’encontre de sa propre famille. Cristian doit alors faire un choix : trahir ceux qu’il aime, ou utiliser sa position pour démasquer la vérité derrière le régime afin de saper de manière créative le dictateur le plus pervers d’Europe de l’Est…

Entre secret, silence et vérité sourde, le roman se déploie dans une ambiance terne, au sein d’une atmosphère étouffante. Avec une plume riche et investie, Ruta Sepetys prend le temps d’explorer la réalité et l’environnement d’un adolescent oppressé par une politique destructrice.

La lecture est difficile, obscure par la cruauté qui s’en dégage, mais des passages vibrant d’espoir soutiennent avec émotion l’ensemble du roman. C’est sans surprise qu’une certaine forme de révolte jaillit du roman. Le lecteur fait face à son ignorance et ne peut qu’encourager la révolution qui se dessine au fil des pages. Ruta Sepetys dépeint avec intérêt la complexité d’organiser un quelconque soulèvement et même de communiquer sous le régime de Nicolae Ceausescu. C’est un sujet qui prend d’ailleurs une grande place dans le roman, permettant à l’autrice d’aborder l’isolement personnel que doit affronter Cristian, miroir de celui de son pays qui semble abandonné par le reste du monde…

Un réel coup de coeur qui apporte beaucoup à ses lecteurs et engage un regard interessant sur la place de la politique internationale aujourd’hui encore. Un roman que j’espère redécouvrir en version française prochainement !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s