Donner du sens à la conquête des sommets : « 8848 mètres » de Silène Edgar

Titre : 8848 mètres

Autrice : Silène Edgar

Éditions : Casterman

Publication : 10 juin 2020

Genre : Roman Contemporain jeunesse / Young Adult

Thèmes : Ascension, Santé, Écologie, Passion, Voyage, Risque, Famille, Sport, Dépassement de sois

Pages : 338

Prix : 16€


Résumé :

À quinze ans, Mallory est la plus jeune française à avoir gravi une montagne de 8000 mètres. Son nouveau défi, c’est le sommet de l’Everest. Le manque d’oxygène, l’effort physique et les conditions extrêmes ne lui font pas peur car elle est avec son père, son pilier, son modèle. Mais elle va apprendre à le faire aussi pour elle-même.
Un exploit unique qui va lui faire ouvrir les yeux sur le monde : la pollution des alpinistes, la fonte des glaces, les dangers mortels d’un tel effort pour le corps, la pensée bouddhiste et surtout… l’importance du message qu’elle renvoie à son pays, en tant que jeune, adulte en devenir.


Mon avis :

Aussi édifiant que fascinant, ce roman de Silène Edgar peint à dessein la force d’une adolescente déterminée et poussée par sa passion. Riche de descriptions nécessaires et de thématiques contemporaines, « 8848 mètres » va bien au delà d’une histoire contant seulement l’ascension du plus haut sommet du monde…

C’est au coeur de conditions extrêmes que Mallory se prépare à accomplir un exploit unique : accéder au sommet de l’Everest. Face à cet immense défit, le jeune française de quinze ans épaulée par son père, se sent prête à braver le manque d’oxygène, les conditions physiques et mentales extrêmes et la réalité de cette ascension. Mais sur le flan Tibétain, elle est confrontée à des réalités bouleversantes, qu’elle ne semblait pas envisager de la sorte, lui ouvrant les yeux sur le monde… La pollution des alpinistes, la fonte des glaces, les dangers mortels d’un tel effort… Mallory accorde une importance grandissante à son avis personnel et construit son ascension baignée dans l’ensemble de ses prises de consciences. Elle découvre alors l’impact de sa parole et de l’image qu’elle renvoie à son pays en tant qu’adulte en devenir…

Saisissant de réalisme et impactant par l’évolution qu’il transcrit entre ses pages, ce roman ne laisse pas indifférent. Parfois aussi touchant que la montagne qui accueil les alpinistes sur ses sommets, la plume de Silène Edgar exerce un équilibre juste avec une brutalité ferme, parfois dévastatrice, reflet d’une montagne qui s’empare même des alpinistes les plus expérimentés.

L’histoire est touchante, bien écrite et terriblement prenante. Silène Edgar n’idéalise aucunement l’ascension. Le parti prit est fermement orienté et offre à l’histoire une facette contemporaine indéniablement impactante. L’écologie et son impact sur les réflexions de l’héroïne se dessinent pages après pages, ancrant son aventure dans un cycle plus large de sensibilisation à la cause.

Une lecture aux multiples facettes, sujets de réflexions et rebondissements. « 8848 mètres » embarque son lectorat avide de hauteurs avec une belle aisance ! A découvrir !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s