« Un secret » de Philippe Grimbert, un récit intimiste sur les traces du passé familial

Titre : Un secret

Auteur : Philippe Grimbert

Éditions : Folio

Publication : 8 juin 2006

Genre : Roman historique

Thèmes : Mémoire, Shoah, Famille, Secret

Pages : 185

Prix : 6€10


Résumé :

Souvent les enfants s’inventent une famille, une autre origine, d’autres parents. Le narrateur de ce livre, lui, s’est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu’il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne le vérifieront pas…Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque. Et c’est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu’il lui incombe de reconstituer. une histoire tragique qui le ramène aux temps de l’Holocauste, et des millions de disparus sur qui s’est abattue une chape de silence.


Mon avis :

Récit intimiste à la frontière du témoignage, « Un secret » bouscule par ses révélations et l’émotion qui s’en dégage. Avec une gravité justifiée, Philippe Grimbert, délivre tout en tendresse et pudeur, l’histoire de sa famille. Eminemment émouvant et intimiste, ce roman historique contemporain guide son lecteur au cœur des non-dits avec une force insoupçonnée et une plume exempte d’une quelconque forme de pathos.

Sans fioriture, Grimbert livre au lecteur son enfance, ponctuée par un mal-être indéterminé… Souffrance face à l’indifférence de son père, volonté de se cacher derrière l’identité d’un frère ainé inventé ; le narrateur tente d’exister malgré sa fragilité apparente. Seulement, un jour, il découvre la vérité. Cinglante, impressionnante et terrifiante, elle justifie rapidement à elle seule une part de l’existence du narrateur. Cette vérité charrie une histoire familiale lourde et complexe que Philippe Grimbert reconstitue, projetant son lectorat aux temps de l’Holocauste et de la chape de silence qui s’est abattue sur ceux qui y ont survécu…

Lecture poignante et éminemment contemporaine dans sa transcription, « Un secret » se concentre sur l’histoire familiale qui a forgé, dans un silence total, l’enfance de son narrateur. Philippe Grimbert dit les sentiments, la mémoire et l’impact des secrets de famille avec une plume simple et accessible. Les mots s’enchainent et l’intelligente construction du livre révèle un chapelet de vérités tues (qui semblent pourtant induite depuis le début de la lecture)…

« Un secret » est un hommage ; c’est une lecture aussi simple qu’émouvante. De par son tragique, elle accroche son lectorat et l’embarque sur les traces du passé avec aisance. Un texte qui éprouve et trouble avec une belle sincérité.

Publicité

Une réflexion sur “« Un secret » de Philippe Grimbert, un récit intimiste sur les traces du passé familial

  1. J’ai lu ce roman la première fois pendant mes années collège mais je n’avais pas été touchée spécialement par le récit. C’est seulement l’année dernière, en relisant l’oeuvre que j’ai vraiment compris et été émue par ce témoignage de Philippe Grimbert. 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s