« Wilder Girls » de Rory Power une histoire de survie glaçante !


Titre : Wilder Girls

Auteur : Rory Power

Éditions : Robert Laffont

Collection : collection R

Publication : VO : 2019 – VF : 2020

Pages : 444

Prix : 17€90


Résumé :

« Voilà bientôt dix-huit mois qu’un mal inconnu, la Tox, a frappé l’île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine.
D’abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueux stigmates dans leur chair.
Coupées du reste du monde, cernées par les bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-mêmes, celles qui restent n’osent plus sortir de l’enceinte de l’école. Jour après jour, elles attendent le vaccin que le gouvernement leur a promis.
Hetty et ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, se serrent les coudes malgré les privations, bien déterminées à lutter ensemble jusqu’au bout…
Plus glaçant encore que Sa Majesté des mouches, un huis clos féminin et féministe qui a fait frissonner l’Amérique de plaisir ! »


Mon avis :

Qui a eu la merveilleuse idée de lire un roman sur une épidémie et sur le confinement pedant cette période ? Et bien c’est moi ! Et figurez-vous que je ne regrette pas le moins du monde ce choix car « Wilder Girls » est un livre complètement dingue qui à frôlé le coup de coeur ! J’ai eu la chance de le lire aux cotés de @deux_plumes_et_des_mots ainsi que @lalecturedanslesang ! C’est une petite pépite parmi tant de livre Young Adult pour son thème, son style et bien sur, sa sublime couverture.

Dans ce livre, nous suivons les points de vues de Hetty et Byatt, deux adolescentes vivant sur une île monstrueuse : Raxter. C’est ici que leurs vies d’écolières à basculé. Le pensionnat pour jeune fille qu’elle occupait à été mis en quarantaine à cause d’une maladie inconnue qui à gagné toute l’île. Chacune des pensionnaires à été infestées, mais leurs corps en témoigne pour quasiment toute d’une manière différente. Les symptômes plus effroyable les uns que les autres. Autour de l’école, les animaux aussi on été contaminés : devenant des bêtes effroyables, assoiffés de sang.

Les jeunes filles du pensionnat ne perdent malgré tout pas espoir et espèrent un jour recevoir un précieux vaccin parmi les denrées et produits de premières nécessité livrés par la marine…

Rory Power nous offre ici un synopsis formidable et des personnages attachants, le tout dans une ambiance inquiétante et un univers monstrueux. Le réalisme qui se dégage de cette histoire est inquiétant. Les descriptions de Rory Power vont au de la de l’imaginable, nous délivrant des images parfois très gores.

La plume envoutante et addictive sait guider son lecteur, sans répit, au coeur de l’histoire. Et ça, je vous assure qu’au vu du thème de l’histoire c’est un coup de maître !

Mais la plus grande force de ce récit réside dans l’incertitude sur laquelle repose cette histoire. Rien n’est contrôlé, tout peu basculer d’un instant à l’autre ; et ça, même les héroïnes en ont pleinement conscience !

Car oui, cette histoire est avant tout celle de filles. Rory Power offre un huit clos sur une île dévastée ou quasiment seule des personnages féminins interagissent. Parmi toutes ces filles/femmes, j’ai adoré detester certains personnages (je ne dis pas qui, ca c’est à vous de le découvrir !)

J’ai vraiment accroché à cette histoire dès le début ! Je me suis prise au jeu de survie et aux enchainements de révélations qui accompagnaient les découvertes de Hetty, Reese et Byatt. Malheursement, je suis restée sur ma faim. Les dernières pages du livre m’ont déçu… La fin, contrairement au reste du récit n’en dévoilait pas assez, ou du moins, pas de la bonne manière. De plus, j’aurais vraiment aimer découvrir le point de vu de Reese qui me semblait être un personnage extrêmement fort et interressant.

Mais mis a part ces détails, j’ai vraiment succombé à cette histoire hors normes. Je ne suis franchement pas prête de l’oublier tellement elle m’a glacé !

D’ailleurs, je ne l’ai pas mentionné auparavant, mais j’attendais la sortiede ce livre en VF depuis un bon moment. Étant une grande fan des illustrations de Aykut Ayedogdu, je voulais absolument le livre sur lequel l’un de ses travaux avait été apposé ! D’autant plus que le livre avait fait un carton aux USA et que le résumé me tentait énormément ! D’ailleurs, je pense que je ferais un jour une analyse de la couverture car, à mes yeux, ‘il y a beaucoup de choses à dire !

Voila pour cet avis ! J’ai conscience que de nombreuses personnes sont très mitigées vis à vis de cette histoire, mais je vous conseille pleinement de vous faire votre propre opinion !

Publicité

2 réflexions sur “« Wilder Girls » de Rory Power une histoire de survie glaçante !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s