Poésie et péripéties attendrissantes pour aborder la maladie d’Alzheimer dans « Mémoires de la forêt »

Titre : Mémoires de la forêt – t.1 : Les souvenirs de Ferdinand Taupe

Auteur : Mickaël Brun-Arnaud

Illustratrice : Sanoe

Éditions : L’école des loisirs

Publication : 16 Mars 2022

Genre : Roman Jeunesse

Thèmes : Voyage, Souvenir, Mémoire, Alzheimer, Nature

Pages : 300

Prix : 14€50


Résumé :

Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… À l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.


Mon avis :

Lecture jeunesse émouvante, le premier tome de « Mémoires de la forêt » dessine l’histoire, bordée de douceur et de bienveillance, d’un duo attachant. Se déploie au coeur de ce roman, illustré par Sanoe, le partage d’un périple attendrissant permettant d’aborder la maladie de l’Alzheimer sans complexe. Une lecture qui se veut boisée, poignante et gourmande et qui sait embarquer ses lecteurs, de tout âge par la multiplicité de ses niveaux de lecture.

Délicieuse plongée au sein de la forêt de Bellecore, ce roman nous invite à la rencontre d’émotions vives, d’histoires partagées et de souvenirs habillés de sentiments forts. En poussant la porte de la librairie d’Archibald Renard, au creux d’un arbre, une aventure éclot jusqu’a se confirmer au détour d’un échange avec un vieux client. Lorsque Ferdinand Taupe, dont la maladie de l’Oublie-tout grignote la mémoire, pénètre dans l’échoppe, le quotidien bien rangé d’Archibald est boulversé. Il y a quelques années, Monsieur Taupe a confié son ouvrage à la librairie, où chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté.

Mais désormais, monsieur Taupe cherche désespérément son écrit contenant ses mémoires pour tenter de contrer l’oubli qui s’empare de ses souvenirs. Alors que restituer le livre à Ferdinand Taupe se révèle indispensable, il s’avère qu’un mystérieux client vient de partir avec… Archibald et Ferdinand s’engagent donc sur les traces de ce lecteur inconnu et dans les sillages de souvenirs révélateurs d’un passé ponctué par l’amour.

Lecture qui persiste dans le coeur de ses lecteurs, « Les souvenirs de Ferdinand Taupe » aborde avec une douceur et une délicatesse notoire la maladie de l’Alzheimer. Impossible de ne pas retenir le goût de cette lecture marquée par l’aventure et une amitié saisissante. Car c’est avec une plume tendre, poétique et fluide, que l’auteur témoigne de la force de l’amitié et transcrit la sérénité et la bienveillance qui émanent de son roman.

Voguant à travers une nature fleurissante de lieux somptueux, le lecteur découvre aux côtés de Ferdinand et Archibald, les détails d’une vie bien remplie. Ceux-ci se déploient pour offrir, à travers le prisme du roman jeunesse, un écrit criant de réalisme et de vérité.

Une lecture terriblement émouvante qui chante la force d’un personnage aidant et celle d’une aventure qui va au delà d’un simple périple !

Publicité

3 réflexions sur “Poésie et péripéties attendrissantes pour aborder la maladie d’Alzheimer dans « Mémoires de la forêt »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s