« L’étrange garçon qui vivait sous les toits » un savant mélange entre deux temporalités

Titre : L’étrange garçon qui habitait sous les toits

Auteurs : Christine Fleury, Fabien Fernandez et Charlotte Bousquet

Éditions : Slalom

Publication : 6 Mai 2021

Genre : Roman Contemporain Jeunesse

Thèmes : Seconde Guerre Mondiale, Homosexualité, Confinement, Covid 19, Rencontre Inter-générationnelles

Pages : 144

Prix : 15€95


Résumé :

« Un jeune garçon caché par sa famille en 1942, une ado confinée en 2020 : le récit poignant d’une rencontre qui défie le temps. Lorsque son père médecin l’envoie chez Arlette, une ancienne infirmière de 93 ans à l’internet vacillant, Nina est persuadée qu’elle va vivre le pire… »


Mon avis :

En plongeant dans cette histoire, je ne connaissais même pas le résumé… Et cela à été une très belle surprise ! Alliant faits historiques et actualités avec simplicité et justesse, ce petit roman écrit à six mains m’a énormément plu. C’est émouvant, bien pensé et dynamique, une belle lecture que je recommande !

Dans « L’étrange garçon sous les toits », c’est l’histoire d’une belle rencontre entre différentes générations ainsi que des personnages hétéroclites que nous découvrons au coeur de la pandémie mondiale que nous connaissons. Nina est une adolescente comme les autres, passionnée par la vidéo. Seulement, sont père est médecin, alors, lorsque la pandémie se déclare, il décide d’envoyer sa fille vivre chez Arlette, 93 ans. En voulant tenter de rétablir la connexion internet, Nina se retrouve à la cave et pour tromper son ennui, la jeune fille fouille dans les affaires d’Arlette y découvre, dans une vielle malle, une photo jaunie d’un garçon qu’elle à croisé dans les escaliers de l’immeuble.

Ce portrait, Arlette le reconnait et cela semble la troubler. Plongée dans un passé douloureux, lié à la guerre et à un amour interdit, la vieille femme va peu à peu se révéler à Nina, mais cette dernière va devoir faire des efforts pour forcer les fils du passé à se dénouer.

Cette histoire est donc celle de trois personnages, confiné dans le même immeuble. Une histoire simple, poignante qui revient sur des comparaisons entre passé et présent, à travers des plumes et des regards honnêtes. Ce livre, bien qu’abordant des faits historiques, est une réflexion sur la vie quotidienne, sur nos rapports aux autres et les relations qui peuvent se construire à travers les âges. C’est fort, mais aussi très humble.

En me plongeant dans la lecture, j’ai eu peur que les heures sombres du passé soient comparées à ce que nous vivons aujourd’hui à travers le confinement, auquel cas, ce livre aurait été d’un pathétique inutile. Hors, c’est loin d’être le cas ! Le roman est très court mais soulève nombreuses thématiques comme la passion, les relations inter-générationelles, les relations amoureuses, des faits attenants à la seconde guerre mondiale ou encore la force des nouvelles technologies. Bref, un court roman intense et plein de rebondissements qui interroge avec intelligence des thèmes divers !

Une lecture atypique et belle que je vous conseille de découvrir à votre tour !

Publicité

3 réflexions sur “« L’étrange garçon qui vivait sous les toits » un savant mélange entre deux temporalités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s