Une poésie romantique vers celle de la résilience « Tu as oublié mon coeur en partant »

Titre : Tu as oublié mon coeur en partant

Autrice : Léa Jeunesse

Éditions : Robert Laffont

Collection : Collection R

Publication : 10 Mars 2022

Genre : Roman Contemporain, Poésie, Epistolaire, Romance

Thèmes : Amour, Deuil, Sentiments, Perte, Résilience, Reconstruction

Pages : 176

Prix : 14€90


Résumé :

Le remède au chagrin d’amour
Le livre pour tous les coeurs qui ont aimé une première fois.
La rupture amoureuse en cent textes poétiques illustrés avec délicatesse par Maxime Lombard.

 » Je pense à toi lorsque la nuit tombe doucement,
quand je regarde les centaines d’étoiles scintiller
dans l’obscurité en me demandant si tu m’as oubliée.

Je pense toujours à toi en marchant dans certaines rues,
comme si tu ne les avais jamais vraiment quittées,
comme tu n’as pas quitté mon coeur. « 


Mon avis :

Premier amour,

Marqué au fer blanc,

Indélébile.

Rien ni personne ne semble pouvoir effacer ces promesses nées des premiers sentiments partagés. Aimer et ne pouvoir s’en relever. Aimer et croire que plus rien ne pourra briller. Absorbées, les dernières traces d’une présence qui se manifeste désormais par l’absence, effondrées la force invisible du coeur brulant, partenaire. Cette histoire est celle d’une chute mais surtout d’une renaissance. Car tisser avec le temps ce filet de la résilience, pour s’emparer de la douceur d’un rayon de soleil, revivre, vivre pour soi, exister et aimer à nouveau, est la plus belle des conclusions.

Avec une plume intime et percutante, à la frontière entre poésie et création épistolaire, « Tu as oublié mon coeur en partant » est un livre qui se fait universel pour dire l’amour mais surtout la perte qui survit aux sentiments amoureux avortés. C’est une lecture qui se veut succincte mais vibrante par l’enchaînement de sentiments multiples, parfois contradictoires.

Manifestant une belle richesse dans les émotions évoquées et s’appliquant avec attention quand à l’enchainement narratif de chacun des fragments écrits de l’autrice, tout dans ce roman s’accorde à émouvoir. Le lecteur est touché, et ce, avec sincérité et simplicité. Il est peu à peu convié à repenser le deuil amoureux, son deuil amoureux, celui d’un proche ; en effleurant avec douceur les différentes phases qui construisent la complexité d’une rupture.

Amour / Rupture / Tristesse / Aller-Retour / Reconstruire / Avancer / D’Autres Amours / Au Revoir. Quelques mots pour épingler les grandes lignes du livres, empreintes de sentiments vécus par Léa Jeunesse et transcrits dans ce recueil. Mais cette construction d’apparence rigide est en vérité un pallier vers l’acception d’une plaie béante ; celle de la fin de ce « je t’aime » si précieux…

Une lecture touchante, qui fait aisément écho à des sentiments personnels tant les propos s’avèrent être universel. À découvrir à l’occasion du Printemps des poètes !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s