« Les belles vies », une histoire pleine de beauté par Benoît Minville

Titre : Les belles vies

Auteur : Benoit Minville

Éditions : Sarbacane

Collection : Exprim’

Publication : Octobre 2016

Pages : 231

Prix : 16€


Résumé :

« Vasco et Djib sont inséparables depuis leur naissance. Turbulents, pas vraiment délinquants, ils cumulent les bêtises plus ou moins graves, les rires et les bleus. Vasco est en CFA BTP, Djib passe en première S.

Leur dernière rixe est pourtant celle de trop… Afin de leur mettre du plomb dans la tête, leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient les deux ados dans la Nièvre, le temps d’un été chez un ami du père de Vasco, entrepreneur local qui propose ses services comme famille d’accueil pour la DDASS. C’est dans cette campagne éloignée de tout, France profonde dont on parle peu, qu’ils vont rencontrer et se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants élevés par celle que tous surnomment « Tata », une femme qui accueille des enfants placés et donne sa vie aux autres. »


Mon avis :

Bien que j’ai mis énormément de temps à lire ce livre, je l’ai beaucoup aimé. Il m’a beaucoup surprise par sa simplicité et sa beauté !

Dans « Les belles vies », nous faisons la rencontre de Vacso et Djib, deux banlieusards, amis depuis l’enfance. Un jour, ils font la bêtise de trop et leurs parents decident de les envoyer dans la Nièvre auprès d’un couple de retraité accueillant des enfants de la DDASS.

Là-bas, Vasco et Djib vont beaucoup apprendre mais aussi faire de très belles rencontres. Les enfants cabossés par la vie qui vivent à leurs côtés le temps d’un été vont se révéler peu à peu à eux, jusqu’à devenir leur seconde famille.

« Les belles vies » est une bouffée d’air pur. On se retrouve réellement à la campagne le temps de cette lecture, et cela fait du bien… Le calme de cet espace offre la possibilité aux jeunes de souffler, de se ressourcer, de crier leurs désarrois et de confier leurs inquiétudes. C’est un roman plein de bienveillance qui aborde aussi toutes les inquiétudes liées à l’adolescence.

Ce roman offre un regard bienveillant sur des enfances parfois très sombres. Benoit Minville parvient à transcrire avec simplicité un quotidien ponctué par le partage et la reconstruction.

La plume de Benoit Minville est directe, elle va à l’essentiel et accroche totalement aux personnages principaux de ce livre. Parfois crus et parfois poétiques, les mots de cet auteur sont touchants et nous transportent dans la peau des adolescents.

Un beau roman à découvrir pendant l’été et à dévorer si l’on aime suivre des personnages simples mais surtout pleins de vérités !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s