« Je suis ton soleil » de Marie Palvenko, une belle lecture ensoleillée

Titre : Je suis ton soleil

Autrice : Marie Pavlenko

Éditions : Flammarion

Publication : 2017

Pages : 472

Prix : 17€50


Résumé :

« Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.
Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés? 
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil. »


Mon avis :

« Je suis ton soleil » est un roman pétillant pour sa plume et léger par son histoire. C’est une lecture additive qui m’a énormément plue !

Dans ce livre, nous faisons la rencontre de Déborah, une adolescente qui entre en Terminale… Mais cette année qui se veut normalement mémorable va être celle de tous les bouleversements. Toute sa petite vie (plutôt simple) va basculer le jour où Deborah va surprendre son père aux bras d’une autre femme que sa mère, et ce, sans que celui-ci ne le sache. Déborah va alors être rongée par ce secret, qu’elle à décidé de garder pour elle.

Pendant ce temps, son amie Éloïse se laisse emporter par son amour pour Erwann et ne remarque pas le mal être de Déborah. Alors, la jeune femme garde tout pour elle et cela ne la réussie pas. C’est alors que Mygal-Man entre dans sa vie ! S’ensuivent des aventures plus surprenantes les unes que les autres par leur simplicité et leur réalisme.

Tant bien même que le fil conducteur de cette histoire soit un sujet triste et difficile, Marie Pavlenko parvient à en tirer le meilleur pour faire évoluer, grandir son personnage.

Que dire de ce roman sinon qu’il est haut en couleur ? Nous y faisons la rencontre de personnages bienveillants qui semblent être des amis parfaits. Ce sont des adolescents pleins de ressources qui vont accompagner Déborah dans cette période de sa vie difficile.

Au premier abord, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à la plume de Marie Pavlenko. Bien qu’extrêmement fluide et additive, je me suis trouvée malmenée par l’humour qui me semblait parfois un peu lourd. Mais cette sensation s’est atténuée par la suite. À mes yeux, chaque jeu de mots même douteux a fini par trouver sa place et me faire sourire !

Bien que ce roman ne soit la trace d’une seule tranche de vie de Déborah, en refermant ce livre, on a l’impression de l’avoir toujours connue. Un certain sentiment de nostalgie s’est alors fait une petite place dans mon coeur quand j’ai quitté le petit monde de Déborah.

Malgré tout, je déplore un net décollage entre les propos, la façon d’être des adolescent et leurs âges… J’ai trouvé Déborah parfois immature. Je pense que des lecteurs de 13 ans peuvent aisément s’identifier à ce personnage alors qu’elle en a 16… Mais je dois avouer que j’ai aimé suivre ce personnage dont le franc parlé plutôt surprenant m’a réellement plu.

« Je suis ton soleil » est un roman à découvrir et à apprécier pour ses nombreuses qualités. Je ne ressort pas de cette lecture avec un coup de coeur, mais avec l’agréable sensation d’être comprise par les personnages !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s