Un livre sur la peur et le désir de l’inconnu : « L’âge des possibles » de Marie Chartres

Titre : L’âge des possibles

Autrice : Marie Chartres

Éditions : L’école des loisirs

Collection : Medium +

Publication : 19 Août 2020

Pages : 240

Genre : Roman Jeunesse

Prix : 15€


Résumé :

« Saul et Rachel ont un avenir tout tracé : chez les Amish, la vie est une ligne droite. Leur Rumspringa, cette parenthèse hors de la communauté, leur permettra de découvrir le monde moderne pour le rejeter en toute connaissance de cause. 
Temple doit quitter sa petite vie casanière pour rejoindre sa sœur à Chicago, mais la peur la paralyse. Dans l’immense ville, celle qui se pose trop de questions et ceux qui devraient ne pas s’en poser vont se perdre et se trouver. Mais ils vont aussi trouver des réponses qu’ils auraient peut-être préféré ignorer.
« 


Mon avis :

Un petit coup de coeur pour cette histoire forte, mais un énorme pour la plume ! Ce roman est truffé de poésie tant dans les thèmes qu’il aborde que dans la manière dont il est écrit. J’en ressort surprise, émue et convaincue !

Avec « L’âge des possibles », Marie Chartres questionne avec douceur la peur et le désir de l’inconnu. Des thèmes souvent abordés dans les romans jeunesses et Young Adult, mais rarement placé au coeur des réflexions. Ici, l’histoire aborde à travers les regards de différents personnages, complexes et bien construits, ce que l’inconnu peu représenter.

Nous faisons la rencontre de Saul et Rachel, deux jeunes adultes qui ont grandit au coeur d’une communauté Amish. Dans le cadre de leurs rumspringas, ils quittent leurs vies toutes tracées, pour découvrir le monde moderne et s’en détourner en toute connaissance de cause. Ils partent donc pour Chicago ensemble, sans avoir organisé quoi que ce soit au préalable.

En plus de ces deux points de vues déjà très riches, nous suivons Temple, une adolescente paralysée par la peur qui se rend à Chicago la peur au ventre pour retrouver sa grande soeur. Seulement, tout ne va pas se passer comme prévu… Temple va se perdre dans le métro et faire la rencontre de Saul et Rachel, puis de Frederik par la suite.

Le peu de chemin qu’ils vont parcourir ensemble va les transformer. Tours à tours, ces jeunes adolescents que tout oppose vont se perdre et apprendre à se découvrir. Une belle histoire sur la force des rencontres malgré le fait que celles-ci soit la plupart du temps idéalisée…

L’ouverture au monde mais surtout aux autres est très bien abordé dans ce roman et la sensibilité dont fait preuve l’actrice m’a étonnement touchée. Elle nous offre un récit riche et passionnant. En se détachant des clichés, ce livre interroge avec justesse la tradition et l’habitude, de quoi s’éloigner des lectures jeunesses ordinaires !

Un belle lecture qui m’a notamment beaucoup intéressé pour son lien à la communauté Amish. Malheureusement la fin m’a laissé un peu dubitative et a un peu terni le tableau splendide, monté pages après pages.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s