« Météore » d’Antoine Dole, une vive ode à la tolérance !

Titre : Météore

Auteur : Antoine Dole

Éditions : Acte Sud Junior

Publication : 1er Janvier 2020

Genre : Roman Jeunesse Contemporain

Thèmes : Transidentité, Queer, Acceptation, Tranche de vie

Pages : 80

Prix : 9€


Résumé :

Née garçon, Sara se sait être fille depuis la prime enfance. Avant même de pouvoir le formuler, de le comprendre. Mais elle a dû grandir emprisonnée dans un corps subi, moulée dans les lois de la masculinité, à ne pas pouvoir supporter son reflet dans un miroir. Une erreur ? Une anomalie ? Il fallait un changement, un réalignement de ce corps, et c’est à seize ans que Sara débute sa transition pour être celle qu’elle est, se sentir enfin vivante. S’autoriser à être un météore que plus rien n’arrête, même pas les coups et les insultes. Un monologue saisissant et maîtrisé sur un sujet trop longtemps tabou. Un plaidoyer pour la tolérance.


Mon avis :

Avec son texte court et marquant, Antoine Dole questionne la transidentité d’une manière forte et loin des carcans. C’est une ode à l’acceptation de sois et à la compréhension, qui se lit aussi rapidement que l’éclat d’un météore ; car il me semble impossible de lâcher cette lecture avant d’en avoir lu le dernier mot.

Comme un monologue secret, susurré à un moi intérieur trop longtemps caché, « Météore » donne voix à Sara, un personnage au caractère marqué d’une détermination hors norme, forgée par un reflet qui fut difficile à accepter pendant de longues années. En ouvrant ce roman, nous rencontrons une jeune femme vivante, et ce, même sous les coups et les insultes. Car Sara est né dans un corps masculin mais se sait fille depuis son plus jeune âge. Aujourd’hui elle s’autorise à être un météore et à ne plus porter attention aux regards étriqués d’une société qui ne parvient pas à l’accepter pour qui elle est.

Abordant le sujet de la transidentité sans détour et avec un angle interessant, Antoine Dole offre à ses jeunes lecteurs un texte coup de poing, tant pour les mots soigneusement choisi que le caractère direct de ce récit. Ode à la tolérance sans pour autant être moralisateur, « Météore » est de ces livres à mettre entre toutes les mains, passionnant les lecteurs avisés pour son style remarquable et la poésie aussi brute et assumé que douce.

Enfin, il est à souligner qu’ici, la transidentité se dessine non pas dans l’esprit d’un adolescent qui se questionne, mais dans celui d’une jeune femme qui à déjà fait sa transition et sait qui elle est. Se dégage alors du monologue la maturité indéniable d’une jeune adulte qui sait parler de son parcours qu’elle à entreprit pour devenir celle dont elle à toujours rêvée. C’est la première fois pour ma part que je découvrais un écrit sur ce thème qui me paraisse si juste et habillement abordé. N’offrant non pas des questionnements, mais une assurance inspirante aux lecteurs de « Météore ».

C’est avec conviction que je vous invite à vous plonger dans ce court écrit de 60 pages, qui j’en suis certaine, ne vous laissera pas indemne !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s