« Robin des graffs », un coup de coeur inattendu !

Titre : Robin des graffs

Auteur : Muriel Zürcher

Éditions : Gallimard Jeunesse

Collection : Pôle Fiction

Publication : 26 Août 2021 / Février 2016

Genre : Roman Jeunesse / Young Adult Contemporain

Thèmes : Policier, Aventure, Famille, Rencontre, Graff

Pages : 310


Résumé :

« La nuit, Sam graffe les animaux d’un vieil imagier sur les murs de Paris. Le jour, il joue aux échecs avec Madame Ducastel et chante à l’enterrement des SDF morts à la rue. Une vie bien réglée que Bonny va torpiller. Elle a cinq ans, a fugué de son foyer et décide que Sam sera sa nouvelle famille: elle ne le lâche plus. Le capitaine de police Nora Laval est sur les dents: comment capturer le graffeur adoré des réseaux sociaux et retrouver la petite fille et son kidnappeur quand sa propre vie prend l’eau? Nora va perdre le contrôle, c’est sur…« 


Mon avis :

« Robin des graffs » est un roman que j’ai dévoré. Porté par des personnages terriblement attachants et abordant avec douceur et simplicité la difficulté de se trouver une famille, ce livre m’a arraché un coup de coeur inattendu. Galerie de portraits hétéroclites, ce livre parvient à transcrire un essaim de personnages tous aussi différents les uns que les autres mais inconsciemment liés. Récit chorale où les solitudes de chacun se mêlent pour offrir une histoire commune, « Robin des graffs » est une petite pépite pleine d’espoir !

Roman orchestré aux multiples voix qui se complètent et se contredisent avec douceur, pour finalement parvenir à s’accorder et offrir la plus belle des chorale, poétique, rêvée et presque idyllique, « Robin des graffs » offre finalement un regard pertinent sur un large panel de situations sociales.

Nous y rencontrons plusieurs personnages. Sam, jeune homme solitaire surnommé par la presse « Robin des graffs », pour ses fresques peintes sur les murs de la capitale, va rencontrer Bonny, une petite fille échappée de son foyer. Ce livre, c’est aussi l’histoire de Nora, capitaine de police désabusée qui tente de garder la tête hors de l’eau malgré son incapacité à mettre la main sur le graffeur adulé des réseaux sociaux et cette enfant égarée et possiblement kidnappée. D’autres voix s’accordent ponctuellement à celle de ces trois héros pour interroger les lecteur du roman.

Cette lecture pleine de dynamisme, de rebondissements et surtout addictive m’a emportée au coeur de Paris, auprès de personnages seuls et reclus sur eux mêmes. À travers des caractères profonds, Muriel Zürcher parvient à dessiner le portrait de citoyens « oubliés ». Mais c’est surtout à travers Sam, graffeur valeureux qui brave les interdit pour mener à bien sa quête que l’autrice aborde des thèmes forts et marquants, complètement intégrer au récit. Je pense notamment à la place des personnes Sans Domiciles Fixes au sein de notre société, aveugle.

Histoire d’amitié entre deux orphelins, « Robin des graffs » est un roman aux multiples facettes et destins. C’est riche sans pour autant être complexe et lourd. C’est tout simplement un livre optimiste et doux malgré la complexité des sujets évoqués. Balayant de nombreuses émotions et revêtant cette narration si particulière aux histoires policières, ce roman est parvenu à me captiver et m’a maintenue éveillée plusieurs soirs d’affilés.

Un réel coup de coeur poétique où hommages, sentiments et rencontres se mêlent pour dévoiler une fresque étonnamment accordée. C’est fort et vraiment beau !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s