« Daruchan », une tranche de vie touchante avec quelques subtilités fantastiques

Titre : Daruchan, ou la vie ordinaire de Narumi Maruyama employée intérimaire

Autrice : Lemon Haruna

Éditions : Le Lézard Noir

Publication : 18 Mars 2021

Genre : Manga, Seinen

Thèmes : Quotidien

Pages : 224

Prix : 16€


Résumé :

Daru-chan vient de la planète Darudaru, mais elle cache sa nature d’extraterrestre sous les traits de Narumi Maruyama, une employée intérimaire ordinaire de 24 ans. Il n’est pas question pour elle de révéler son vrai visage, alors elle s’efforce de maîtriser les règles de la société pour trouver sa place parmi ses collègues. Mais à force de passer son temps à se fondre dans le décor, elle ne sait plus exactement ni ce qu’elle est, ni ce qu’elle pense au fond d’elle-même. Jusqu’à ce qu’une rencontre lui donne l’occasion de voir le monde autrement…


Mon avis :

Au-delà de la graphie soignée et douce de ce manga, la tranche de vie présentée dans ce one-shot offre un regard bienveillant, sans grandiloquence, sur une quête de sois à travers la recherche active du bonheur. « Daruchan » est une lecture qui se veut touchante et inattendue mais surtout forte par la simplicité et la justesse apparente de ses questionnements.

Daru-cha est une extraterrestre tout droit venue de la planète Darudaru. Vivant sous les traits de Narumi Maruyama, une employée intérimaire ordinaire de 24 ans, Daru-chan cache sa véritable nature. Elle veut à tout prix éviter de révéler son vrai visage afin de parvenir à trouver sa place et s’intégrer auprès de ses collègues. Pour cela, elle s’efforce de maitriser les règles et codes d’une société qu’elle découvre peu à peu. Mais à force de se fondre dans le décor, Daru-chan perd sa véritable identité et ne sait plus vraiment qui elle est… Seulement, une rencontre lui donne l’occasion de redécouvrir le monde autrement et de saisir à nouveau son identité propre.

À travers un dessin épuré aux couleurs pastels, Lemon Haruna offre une expression aussi pure que possible du bonheur. Loin des frasques d’une vie idéale et rêvée, ce manga explore avec habilité les futilités du quotidien qui s’activent à offrir l’accès au bonheur. Inscrit dans un contexte contemporain, « Daruchan » est empreint d’un réalisme saisissant tout en s’octroyant un brin de fantastique ; métaphore d’une différence que l’autrice laisse libre d’interprétation. En effet, le personnage principal de ce one-shot est une extra-terrestre. Cet apport n’a rien d’anodin et engage une réelle réflexion sur l’appréciation de soi, le regard des autres et la différence au sein d’une société au coeur de laquelle, il est complexe de trouver sa place.

Sans trop savoir pourquoi, le lecteur est marqué et captivé par le quotidien, extraordinairement ordinaire, de l’héroïne. Bien loin d’une existence étincelante, Daru-chan témoigne d’un regard sincère sur une réalité troublante, à travers chacune de ses expériences . Peu à peu, Daru-chan se détache du regard des autres et de ses angoisses sociales pour prendre le temps d’être celle qu’elle est. Une ode à l’amour de soi qui anime les âmes de ses lecteurs par la poésie des propos et la tendresse du style graphique.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s