Retrouver l’essentiel avant la fin (du monde) dans « The Cats We Meet Along the Way »

Titre : The Cats We Meet Along the Way

Autrice : Nadia Mikail

Éditions : Michael O’Mara Books

Publication : 3 février 2022

Genre : Roman Jeunesse, Young Adult, Contemporain

Thèmes : Fin du monde, Famille, Road-Trip, Voyage, Amour, Introspection

Pages : 250

Prix : 10,02€


Résumé :

Seventeen-year-old Aisha hasn’t seen her sister June for two years. And now that a calamity is about to end the world in nine months’ time, she and her mother decide that it’s time to track her down and mend the hurts of the past. Along with Aisha’s boyfriend, Walter and his parents (and Fleabag the stray cat), the group take a roadtrip through Malaysia in a wildly decorated campervan – to put the past to rest, to come to terms with the present, and to hope for the future.


Mon avis :

Lumineux voyage au coeur de la Malaisie, The Cats We Meet Along the Way conte l’histoire d’un road trip aussi émouvant que savoureux. Sous couvert d’un synopsis catastrophe digne d’un scénario d’Hollywood, le roman aborde avec sincérité le cheminement touchant d’une famille à travers les souvenirs d’un passé tumultueux, pour se retrouver dans le présent.

9 mois, c’est le temps qu’il reste à Aisha, avant d’affronter la fin du monde, la vraie. Du haut de ses dix-sept ans, la jeune Malaisienne n’a pas vu sa soeur depuis deux années. Face à l’inévitable catastrophe qui approche, Aisha et sa mère décident de prendre la route pour tenter de retrouver June. S’engage alors pour les deux femmes, un road trip, proche d’un pèlerinage, dans une caravane atypiquement décorée, à travers leur pays : la Malaisie. Accompagnées de son petit ami Walter et de ses parents (ainsi que d’un chat roux à peine adopté), Aisha et Esah espèrent bien revoir June ; car accepter les événements passés et partager le présent face à un futur inéluctable semble essentiel pour affronter la fin…

Tendre chronique mue par les sentiments de personnages réalistes, The Cats We Meet Along the Way offre une histoire prenante abordant la résilience face à l’inévitable. Original par son intrigue de départ empruntée à la science fiction, ce roman s’apparente néanmoins à un contemporain. En embarquant dans ce road trip, le lecteur est invité à se laisser porter à travers l’identité forte de la Malaisie, ses paysages et ses saveurs.

Habile par sa construction s’articulant autour d’une alternance entre passé et présent, le lecteur découvre une fresque familiale poignante. Tous les sentiments sont explorés et animent les personnages par leurs complexités. L’histoire s’empare d’un développement actuel, riche d’introspections, guidant son lectorat sur le chemin de la résilience aux côtés de personnages attachants.

Enfin, c’est avec douceur qu’est engagé un questionnement fondateur du roman : que représente la maison et qu’est ce qui fait d’elle ce qu’elle est. Ainsi, au fil de l’histoire, Aisha s’interroge à ce propos par le biais de pensées poétiques, offrant une authenticité certaine à l’histoire.

Un écrit sensible vibrant d’espoir et d’amour aux accents universels !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s