Alerte coup de coeur ! « La Faucheuse » t.1 de Neal Shusterman

Titre : La Faucheuse

Tome : 1/3

Auteur : Neal Shusterman

Édition : Collection R

Parution : Février 2017

Genre : Roman Dystopique Young Adult

Pages : 504

Prix : 18€90


Résumé :

Les commandements du Faucheur : Tu tueras. Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

« MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux… »


Mon avis :

Ce livre est un coup de coeur comme je n’en ai pas eu depuis longtemps ! Une histoire passionnante, un univers riche bien exploité, une plume parfaitement maitrisée, des personnages profonds, des réflexions d’envergures, bref, un premier tome que j’ai adoré et que je vous recommande de tout coeur !

Imaginez un futur ou la mort à été vaincue, ou la justice est régit par une Intelligence Artificielle qui voit tout et sait tous. Imaginez notre planète, tranquille, débarrassée de la misère, des inégalités, de la maladie, des guerres, de la vieillesse… Et ce grâce au Thunderhead, une Intelligence Artificielle dotée d’un cloud élaboré et conçu par l’accumulation de toutes les connaissances répertoriées à ce jour. Imaginez cette société idyllique ou l’humanité à atteint l’immortalité…

Mais face à la démographie inexorablement croissante, il a été décidé d’ériger la Communauté des Faucheurs. Un groupe de personne en droit de prendre la vie d’autrui à raison d’un quota fixe par an. Maintenant, imaginez que cette société parfaite et son fonctionnement ne soit pas sans faille. Que se passerait-il ?

Dans le premier tome de cette trilogie à succès, nous faisons la rencontre de deux adolescents très différents : Citra et Rowan, tout deux sélectionnés pour suivre une formation d’apprentis faucheurs aux cotés de Maître Farraday. Leurs mentalités et leur horreur face à la mort ont retenu l’attention de Maître Farraday, un faucheur reconnu et expérimenté. Alors que tout deux hésitaient à se lancer dans cette formation, il vont finir par prendre gout à l’enseignement de leur Maître. L’attitude de celui-ci face à la mort les fascine, tout comme il m’a fasciné en tant que lectrice. Mais Citra et Rowan vont rapidement prendre conscience que tous les Faucheurs ne partagent pas leurs regards sur l’exercice de la mort et qu’après avoir gouté à leur pouvoir, certains finissent par en abuser et devenir des tueurs.

Sous couverture d’une histoire sanglante se cachent des questionnement multiples sur l’humanité, le sens de la vie, la mort, la morale mais aussi les croyances, la religion et le respect. Neal Shusterman nous embarque dans ce futur idyllique à travers une plume maitrisée. L’auteur n’en dit pas trop sur le monde qu’il à créé dès les premières pages, nous laissant nous interroger sur le fonctionnement de ce futur et sur ce que nous réservent les prochaines pages (et le prochain tome).

Ce livre détourne et déforme la mort telle que nous la connaissons aujourd’hui, et ce pour en ressortir un genre de caricature dont les traits, qui peuvent au premier abord, sembler grossier deviennent des déformations de notre réalité. Neal Shusterman semble alors vouloir nous transmettre un seul et simple message : l’homme est un danger pour lui même.

L’univers est brillamment pensé et permet à Neal Shusterman d’aborder l’humanité et ses dérives. Ici, la société parfaite que nous découvrons, voit son image se ternir petit à petit et finir par révéler ses failles…

Du côtés des personnages, je suis subjuguée par leurs constructions. Tous sont profonds et évoluent énormément au fils des pages. La richesse des pensées de Cintra et de Rowan ont tout de suite sues capter mon attention. Ces personnages, bien qu’adolescents sont déjà très mature et cela se ressent à la lecture. De même, les pensées de Maître Farraday et Dame Curie, que nous découvrons à travers les pages de leurs journaux de bords, témoignent de la force de réflexion de Neal Shusterman face à ce que la mort peut représenter pour chaque personnage.

Pour continuer sur des détails qui me semble importants ; la relation des apprentis avec leurs Maîtres est fortement marquée et témoigne de l’influence qu’autrui peut avoir sur vous. Ici, je pense particulièrement à l’évolution parfois subtile du personnage Rowan qui s’accorde peu à peu à celle qui lui est inculqué par l’enseignent de son Maître.

J’ai encore de nombreuse chose à dire sur ce premier tome qui, à mes yeux, est une pépite. J’en ressors bouleversée et terriblement impatiente de lire la suite ! Ce roman ne semble avoir aucun défaut, et c’est pour cette raison que je suis si passionnée l’idée d’en parler ! Rien ne laissait paraitre que ce livre allait être un coup décodeur foudroyant ! Lisez-le !

Publicité

4 réflexions sur “Alerte coup de coeur ! « La Faucheuse » t.1 de Neal Shusterman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s