Un roman fantastique saisissant : « La neuvième maison » de Leigh Bardugo

Titre : La neuvième maison

Autrice : Leigh Bardugo

Éditions : Desaxus

Parution : 27 Aout 2020

Pages : 525

Prix : 19€90

Genre : Roman fantastique

Thèmes : fantôme, magie, sociétés secrètes


Résumé :

Alex  » Galaxy  » Stern a vécu une adolescence chaotique. Élevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l’école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir.

À 20 ans, elle est la seule survivante d’un horrible massacre inexpliqué, et c’est sur son lit d’hôpital qu’elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d’une jeune fille. Ce qu’elle va découvrir va bien au-delà de l’horreur…


Mon avis :

Je lis rarement des livres adultes et encore moins des romans fantastiques… Mais pour le coup c’est une lecture que je ne suis pas prête d’oublier tant elle est sombre, complexe, bien amenée et tout simplement saisissante ! Bien que j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, je me suis laissée submerger par les nombreuses révélations de la fin du livre. Ce premier tome est une réussite, et je pense que comme beaucoup d’autres lecteurs, j’attends la suite avec impatience.

Dans « La neuvième maison », nous faisons la rencontre d’Alex, une jeune femme qui a grandit dans un monde chaotique sombre et violent. Mais à ses vingt ans, elle se voit offrir une seconde chance alors qu’elle est la seule survivante d’un massacre inexpliqué. Il lui est proposé de rejoindre la prestigieuse université de Yale en intégrant la maison Léthé. Cette maison, qui est la neuvième des nuits sociétés secretes de Yale à pour principal rôle de surveiller les faits et gestes des ces puissantes sociétés qui pratiquent la magie sous des formes sinistres et dangereuses.

Alex est une jeune femme pas tout à fait comme les autres, tant pour son passé que pour le don rare et mystérieux qu’elle détient depuis son enfance : elle peut voir les fantômes. Bien loin du cliché des roman fantastiques dans lesquels des adolescents peuvent voir les morts, c’est dans un univers sinistre et inquiétant qu’Alex évolue, et c’est ce que nous découvrons dès les premières pages…

Dans ce premier tome, nous suivons Alex sur deux temporalités bien distinctes. Ces dernières ne semblent pas avoir de rapport au début mais finissent par joindre les deux bouts de l’histoire nous offrant un final sordide, inquiétante et surtout haletant !

Le mentor d’Alex à disparu. Livrée à elle même face à des sociétés pleines de pouvoir et de connaissances qu’Alex n’a pas encore acquises, la jeune femme va se démener pour enquêter sur le meurtre d’une jeune fille qui à eu lieu sur le campus. Mais ce qu’elle va découvrir, alors que tous semblent lui tourner le dos, va bien au delà de l’horreur !

En effet, avec ce roman addictif et prenant, c’est une atmosphère étrange, inquiétante dans laquelle nous somme plongés… Et cela, n’est pas adapté pour tous les lecteurs. Entre scènes choquantes, retournements de situations sidérants et descriptions poussées de scènes horribles ; ce livre s’adresse un public averti ! Il n’empêche que malgré mes réticences habituelles pour de telles histoires, je me suis prise au jeu et j’ai adoré cette lecture !

La plume de Leigh Bardugo est complexe, peine de subtilités qu’il faut parvenir à saisir, et je pense que c’est ce qui à freiné mon appréciation de la première partie du livre… Étant donné que je lis majoritairement le soir tard, après avoir bossé mes cours, je suis fatiguée et j’ai du mal à me concentrer. Dans un tel contexte, parvenir à suivre une histoire complexe comme « La neuvième maison » est un réel challenge. Et j’ai faillit échouer ! Je ne comprenais pas du tout ce que je lisais (à cause de la complexité de l’univers, de la plume mais aussi du changement fréquent de temporalité), mais une fois que j’ai trouvé le temps de lire je me suis régalée ! Comme quoi, bien choisir son livre et adapter sa lecture en fonction du contexte est très important !

Pour en revenir au livre, j’ai été particulièrement surprise par la force des personnages façonnés par l’autrice. Hors normes, surprenants et sombres, Alex et Darlington ont été fascinants à suivre. Découvrir ces deux personnages à été un réel plaisir !

Enfin, je dirais que ce livre est du genre auxquels ils faut s’accrocher mais qui a peu de chance de nous décevoir. À la frontière du policier, Leigh Bardugo parvient avec subtilité et minutie à mélanger le genre avec le fantastique pour nous offrir un savant récit choquant, troublant mais terriblement bien pensé ! Une des pépites de l’année 2020 à découvrir sans plus tarder !

Note : 4.5 sur 5.
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s