« Le Royaume Assassiné » d’Alexandra Christo, une plongée au coeur d’un univers sanguinaire

Titre : Le Royaume Assassiné

Autrice : Alexandra Christo

Titre VO : To Kill a Kingdom

Éditions : Desaxus

Publication : 26 Novembre 2020

Pages : 499

Genre : Roman Fantastique

Thèmes : Sirènes, Pirates, Guerre, Complots

Prix : 18€90


Résumé :

« Lira est la sirène la plus dangereuse de l’océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu’elle tue l’une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu’au solstice d’hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l’éternité.

De son côté, le Prince considère l’océan comme sa vraie demeure, même s’il est l’héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d’être. Mais lorsqu’il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature… Pour le remercier, elle lui promet de l’aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ? »


Mon avis :

Sanglante réinterprétation de la petite sirène, « Le Royaume Assassiné » fait parti des rares one-shot fantastiques avec un univers si riche et bien pensé ! Une histoire qui conviendra à tous les amoureux de l’océan, des univers singuliers et des mythes qui ne demandent qu’a être revisité !

J’ai appréhendé cette lecture, de peur que elle-ci soit ancrée dans des clichés un peu trop simplets liés aux mondes de la piraterie et des sirènes. Mais ce n’est absolument pas le cas ! Cette histoire est prenante, intelligemment écrite et sait nous faire voyager sur les océans d’un monde noir, régit par les meurtres de créatures mythiques et la traque de ces dernières par les humains.

Dans ce roman nous rencontrons une étrange créature nommée Lira. Considérée comme la plus dangereuse de l’océan, et réputée pour avoir déjà pris le coeur de dix-sept princes, Lira est une sirène. Mais sa vie va prendre un tournant abrupte le jour ou elle va tuer l’une de ses semblables. Sa mère, la Reine des Mers décide alors de la punir en la transformant en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Elle lui pose aussi un ultimatum : rapporter le coeur du Prince Elian avant le solstice d’hiver. sans cela, elle restera sous cette forme le restant de ses jours.

En parallèle du point de vue de Lira, nous voguons sur les mers et océans aux côtés du Prince Ellian, héritier du plus grand des royaumes. Considérant ces vastes étendues comme sa véritable demeure, il chasse les sirènes pour tenter de faire des océans, des lieux plus surs. Un jour, il porte secours à une jeune femme qui se noie, au milieu de l’océan. Loin de se douter de sa vraie nature il va l’embarquer à bord du Saad et tenter de détruire toutes les sirènes…

Partageant les point de vues de deux personnages, ce roman a su me captiver malgré quelques petites incohérences et un manque de détails dans les descriptions des scènes finales. Dès les premières pages, c’est une plume fluide et un univers prenant qui m’ont ouvert les bras. Je suis restée plongé dans ce roman et j’ai eu du mal à le lâcher avant de l’avoir tout à fait terminé. A aucun moment je ne me suis ennuyée ! Les personnages sont percutants, bien construits et ont beaucoup de répartie, pour mon plus grand plaisir !

Une seule petite chose m’a dérangé dans cette lecture… Mais ce n’est qu’un détails qui m’a aucunement empêché d’apprécier ma lecture ! L’écriture en deux points de vues à ses avantages et ici ils sont indéniables car elle permet de découvrir deux mondes différents. Seulement, je trouve que cela retire une part de tension et de mystère à l’histoire. En effet, aucune surprise totalement inattendue avant le dénouement final. On connait les secrets des deux personnages principaux : Lira et Elian, alors qu’eux se cachent de nombreuses réalités. D’un côté je comprends tout à fait ce choix très intéressant, qui permet d’apprécier l’evolution des personnages, mais d’un autre je ne peux m’empêcher d’imaginer cette histoire d’un seul et unique point de vue : celui de Lira !

J’ai adoré suivre la relation entre le monde humain et celui des sirènes à travers le point de vue de Lira et je ne pense pas que celui du Prince soit essentiel, même si j’ai adoré tous les chapitres ou nous le suivions !

Bien que je soit heureuse que ce roman soit un one-shot, je n’aurais pas refusé que l’univers soit encore plus approfondit et développé sur deux tomes ! De plus je suis triste de quitter ces personnages si géniaux, et de ne pas en découvrir plus concernant leur relation si particulière. Une véritable lecture qui m’a transportée et que je recommande de tout coeur !

Note : 4 sur 5.
Publicité

Une réflexion sur “« Le Royaume Assassiné » d’Alexandra Christo, une plongée au coeur d’un univers sanguinaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s