« Le samedi au paradis », un album en hommage à l’entraide et à la magie de la lecture

Titre : Le samedi au paradis

Autrice : Angela Burke Kunkel

Illustratrice : Paola Escobar

Éditions : Kimane

Publication : 27 Mai 2021

Genre : Album Jeunesse, Histoire Vraie

Thèmes : Lecture, Entraide, Solidarité, Passion, Récit

Pages : 32

Prix : 13€50


Résumé :

José, un éboueur travaillant à Bogota, cherche sans relâche des livres sur les trottoirs de la ville afin d’ouvrir une bibliothèque accessible aux enfants des quartiers défavorisés. Chaque semaine, le jeune José attend avec impatience d’être samedi pour s’y rendre.


Mon avis :

« Le samedi au paradis » est de ces albums fascinant par l’aisance graphique qu’ils transcrivent. Naviguant entre réalité et imaginaire, les illustrations de Paola Escobar s’accordent pour offrir une narration rythmée par la force des mots. L’histoire transcrite dans ce bel album est celle de deux personnages qui, en plu du nom, ont en commun la passion des livres : José est un éboueur de Bogota et José, lui, un jeune garçon avide d’histoires… C’est au coeur d’un quartier défavorisé que leur amour des livres se dessine et offre, à travers ce magnifique album une belle histoire inspirée de la vie de José Alberto Gutiérrez, qui oeuvre pour offrir de la lectures aux enfants des quartiers défavorisés.

Résidents du quartier populaire de La Nueva Gloria, dans la ville de Bogotá, en Colombie, les deux José, bien que diamétralement opposés, vibrent de la même passion. Chaque nuit, lors de sa tournée dans les quartiers riches de la ville, José, éboueur, scrute les trottoirs pour repérer les trésors cachés. Car sur les pavés, sont laissés à l’abandon des histoires. Alors, José les emporte dans son camion et partage sa passion tous les samedis. Le second José est beaucoup plus jeune. Il attend la fin de semaine avec impatience pour se rendre au Paradis. C’est le lieu magique façonné avec amour par un éboueur animé par l’entraide et la passion de la magie des mots.

L’histoire touchante et inspirante que transcrit « Le samedi au paradis » m’a d’autant plus ému que son sujet aborde avec justesse et simplicité ma propre passion pour les mots. S’accordant à une narration accessible, les illustrations pleines de douceurs habillent l’histoire vraie de José Alberto Gutiérrez d’une parure fantastique, extraordinaire, empreinte d’une petite dose de magie. Les planches sont pleines, colorées et enivrantes par la bienveillance qu’elles dégagent. Je suis tombée sous le charme des illustrations toutes plus vibrantes les unes que les autres, et notamment sous celle qui retranscrit la lecture du livre de Saint-Exupéry : « Le Petit Prince ». Car au sein même de l’histoire de ces José, est racontée celle des livres qui peuplent les rêves et les soirées de lecture des deux personnages. Un bel hommage au classique de la littérature jeunesse dont le clin d’oeil m’a sensiblement percutée.

Une histoire touchante et très belle qui saura émouvoir tous les amoureux des livres !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s