« La passeuse de mots » de Alric et Jennifer Twice, une belle brique qui regorge de magie !

Titre : La passeuse de mots

Auteurs : Alric et Jennifer Twice

Éditions : Hachette Romans

Publication : 31 mars 2021

Genre : Roman Young Adult Fantasy/Fantastique

Thèmes : Magie, Mots, Aventure, Quête, Voyage

Pages : 736

Prix : 18€


Résumé :

Dans le royaume de Hélios, les mots ont un pouvoir. Celui de créer, d’équilibrer, puis de détruire le monde. Lorsqu’on les prononce, aucun retour en arrière n’est possible.

Arya, une jeune fille de la capitale, est passionnée de livres. Elle en dévore chaque mot. Mais elle est loin de se douter qu’elle est la clé pour sauver son royaume, le seul qui ait restreint l’utilisation de la magie grâce à un traité. Un traité qui ne plaît pas aux rebelles, prêts à tout pour l’éradiquer.

À l’aube des changements qui s’annoncent, les Mots se réveillent pour établir l’ordre dans le chaos, la vérité dans l’illusion.
Ils attendent leur Appel. Celui de la Passeuse de Mots.


Mon avis :

Énorme coup de coeur inattendu, j’ai découvert très récemment le premier tome de « La Passeuse de Mots », et ce fût une lecture fabuleuse ! Offrant avec générosité une histoire pleine de richesses tant dans la narration, dans la plume, dans les personnages ainsi que dans l’univers, ce premier tome m’a transporté dans un monde qui regorge de magie sous de multiples formes. Une découverte marquante et immersive qui signe avec surprise le début de l’aventure d’Arya, que je compte suivre avec attention.

Alric et Jennifer Twice dessinent dans ce premier volume la force, la magie des mots et la beauté d’un univers poussé, avec une plume travaillée, presque complexe. Arya, personnage principal de ce roman à tout d’une héroïne en devenir. Lorsque nous rencontrons cette jeune femme, elle s’apprête à célébrer l’une des plus importante fête du royaume d’Hélios : le renouvèlement du Traité, sellant l’existence de la magie au sein de la couronne. Alors animé par les histoires qu’elle découvre en dévorant de nombreux romans, Arya est aussi passionné par la pâtisserie qu’elle réalise aux côtés de sa mère. Seulement, le jour de la célébration du Traité, sa vie bascule. Des opposants ainsi que des chevaliers fait de glace, mettent la ville à feux et à sang, réduisant la capitale à un tas de cendre. Séparée de sa famille et contrainte à fuir, Arya va découvrir que sa destiné à plus de valeur qu’elle ne semble l’imaginer. Son destin se dessine alors et la puissance des mots se révèle à elle au coeur d’une quête entourée de personnages plus éloquents et forts de caractères les uns que les autres. C’est le début d’une fabuleuse aventure, teinté de ténèbres mais aussi de la lumière des mots qu’elle va découvrir.

Les personnages complexes et surtout habilités à l’univers se dessinent pages après pages, dévoilant avec émotions des passés forts et touchants. C’est avec surprise que je me suis attachée rapidement à chacun des compagnons, imparfaits, d’Arya. La confiance qui régie les liens qui réunissent Arya, Killian, Saren, et Alric a su m’émouvoir tout au long de ma lecture. C’est d’ailleurs un des points essentiel du roman : la transcriptions des émotions et la complexité des liens qui unissent les personnages est avancé avec une justesse presque déstabilisante par son réalisme.

L’univers passionnant et tentaculaire construit par Alric et Jennifer Twice offre au lecteur une source incessante de surprises. Comme découpé par des atmosphères différentes, le roman emprunte à son univers des espaces différents, sillonnés par les personnages au fil du livre. Les atmosphères se succèdent et animent les personnages ainsi que les pouvoirs naissants d’Arya. L’impression de vivre mille et une aventure est alors indéniable et enflamme les lecteurs malgré la plume et le déroulement plutôt lents de l’histoire.

Pour en revenir à la plume, elle est d’une grande richesse, marquée par un vocabulaire recherché et habillement utilisé. Mais la complexité apparente de la construction de l’histoire et de la plume des auteurs servent à merveille une histoire où les mots sont essentiels. Il est certains que le côté immersif du roman s’accorde à la plume poussé. Aussi, certains risquent de passer à côté de la beauté de cette histoire s’il n’apprécient pas les plumes complexes comme celle mise en oeuvre dans « La Passeuse de Mots ».

Merveille du genre par sa singularité mais aussi l’empreinte d’influences littéraires propre au univers de Fantasy, « La Passeuse de Mots » sait tirer son épingle du jeu, s’appropriant avec justesse les clichés du genre pour en faire la force d’un récit magique et vibrant d’originalité. Un fabuleux coup de coeur que je recommande désormais les yeux fermés à tous les amateurs d’histoires magiques !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s