Être libre et sois-même à travers la plume de Hélène Vignal dans « Queen Kong »

Titre : Queen Kong

Autrice : Hélène Vignal

Éditions : Thierry Magnier

Collection : L’ardeur

Publication : 15 Septembre 2021

Genre : Roman Young Adult, Contemporain

Thèmes : Sexualité, Féminisme

Pages : 96

Prix : 12€90


Résumé :

Pour le groupe elle en est une.
Une belle.

Une vraie.
Une grosse.
Une sacrée.
C’est ce qu’ils disent dans les commentaires qui font sonner son téléphone à répétition, entre insultes et émojis assassins.
Mais elle choisit de voir, toucher, entendre, goûter. Sans céder à la pression et au jugement de la meute.
Elle joue selon ses propres règles.
Seule ? Peut-être pas…


Mon avis :

Inventer de nouveaux possibles, s’explorer, être à l’écoute sois et de son corps ; des thématiques essentielles, ici regroupées dans un petit écrit qui aborde avec brio l’épanouissement personnel au-delà du regard des autres.

« Queen Kong » offre à travers une plume franche, celle de Hélène Vignal, un récit rythmé par la sonnerie d’un téléphone qui ne cesse de partager les insultes et émojis assassins. Car cette histoire est celle d’une jeune femme qui joue selon ses propres règles. Une adolescente vibrante de désirs, d’envies et avide d’experiences sexuelles, détachée des insultes proférées à son encontre…

Adolescente libre qui d’un souffle, propulse ses compagnons lecteurs dans une réflexion intelligente quant à la place de la sexualité à l’approche de l’âge adulte, le personnage principal détermine qui elle est par son propre regard et non celui de ses camarades. Sans céder à la pression et aux dictates infligés par le plus grand nombre, elle se déloge des attentes fondées pour les jeunes femmes de son âge et ce, malgré ce qu’elle représente aux yeux du groupe : une vraie, un belle, une grosse, une sacrée…

Bien loin des clichés, ce livre est une ode à l’acceptation de sois et de ses désirs. « Queen Kong » se détache avec intérêt d’un récit cliché, engageant le portrait d’une adolescente forte et pleine de convictions. C’est en explorant sa sexualité librement qu’elle s’accomplie et accorde aux lecteurs de belles réflexions sur des thématiques riches telles que le plaisir, le désir ou encore la place de l’amour dans une relation.

Avec une plume électrique, véritable reflet d’une adolescence effervescente, Hélène Vignal conduit l’ensemble de l’histoire vers une conclusion surprenante, peu convenue et inattendue qui ouvre les yeux sur bien d’autres thématiques.

Une très belle découverte à partager, offrir et questionner pour aborder un féminisme libre, moderne et fort par ses convictions.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s