« Et pourtant nous sommes vivants », un roman cinglant, intelligent et nécessaire par Sera Milano

Titre : Et pourtant nous sommes vivants

Autrice : Sera Milano

Éditions : Gallimard Jeunesse

Publication : 10 février 2022

Genre : Roman Young Adult Contemporain

Thèmes : Attentat, Terrorisme, Survivants, Amitié

Pages : 272

Prix : 18


Résumé :

Au festival d’Amberside, l’impensable se produit : à l’issue du feu d’artifice, des terroristes envahissent le parc et tirent sur la foule. Cinq adolescents qui ne se connaissent pas témoignent. Il y a Joe et Ellie, aussi beaux et magnétiques l’un que l’autre ; Violet, bonne élève discrète et sœur aimante ; Peaches, outsider passionnée de théâtre ; et March, qui comme Violet fait tout pour passer inaperçu au lycée. Au cours de cette nuit tragique, ils vont se croiser, s’aider, se perdre, se retrouver. Seule compte une chose : survivre… et vivre à nouveau.


Mon avis :

Roman chorale qui dessine avec tension la survie, « Et pourtant nous sommes vivants » est une lecture terrifiante par son sujet et horrifiante par sa crédibilité. Avec autant de sensibilité que toute la cruauté relative à la thématique, ce livre dépeint un terrible attentat du point de vu des survivants. Une lecture difficile, parfois choquante et troublante mais juste car portée par des choix narratifs interessants.

Amberside. Alors que la ville est en fête et assiste en toute insouciance au feu d’artifice clôturant une belle soirée, l’impensable se produit… Des terroristes tirent sur la foule. Cinq adolescents : Joe, Ellie, Violet, Peaches et March, témoignent après les événements. Tous ont survécu. Le temps d’une nuit, le lecteur est plongé aux côtés de chacun d’entre eux. Les scènes bouleversantes, insoutenables et épouvantables se succèdent. Au milieu de la folie meurtrière dont ils sont témoins, ils se croisent, s’aident, se perdent, se retrouvent et tentent de survivre, puis vivre à nouveau.

Avec des chapitres succincts et une narration croisée, l’autrice donne corps à une horreur subjuguante. Les points de vue se relayent, ne laissant aucun répit au lecteur, qui se retrouve lui même haletant face à la succession des scènes fortes que déploie « Et pourtant nous sommes vivants ». Chaque élément est décrit avec une précision abrupte. Allant tout de même à l’essentiel, Sera Milano transcrit à raison l’enchainement précipité de chaque instants du roman de façon chronologique.

Bien loin de tomber dans un discours pathétique, l’autrice s’arme de réalisme pour porter les faits qui jalonnent son histoire. Inspiré de témoignages et d’histoire vraies, le roman ne prend cependant pas source au coeur d’un réel événement survenu ; un choix intelligent qui ne retire aucunement sa crudité au livre.

Les personnages attachants par leurs différences et force de caractères convient à l’histoire une portée d’autant plus terrible qu’ils offrent des visages aux victimes. Cette facette du roman est renforcée par le silence choisi par l’autrice quand au contexte des attentats. Aucune justification n’est apportée quand aux revendications des terroristes, permettant de mettre l’accent sur l’impossibilité de défendre de tels actes. De même seuls les survivants prennent part au récit, évitant aux jeunes lecteurs de faire face à la mort d’un des narrateurs. Un choix judicieux qui n’empêche la perte évidente d’autres figures et de scènes terribles concernant ces narrateurs.

Impossible de ressortir de cette lecture sans avoir le coeur lourd ; les émotions sont au cœur de l’ensemble de la narration. « Et pourtant nous sommes vivants » est indéniablement une lecture indispensable, complexe et marquante qui s’inscrit pleinement dans notre actualité.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s