« À la place du coeur » l’impact des premiers émois et d’un basculement dans l’effroi.

Titre : À la place du coeur

Auteur : Arnaud Cathrine

Éditions : Collection R

Publication : 1er septembre 2016

Genre : Roman contemporain Young Adult

Thèmes : Attentats, Adolescence, Sentiments, Charlie Hebdo

Pages : 252

Prix : 16€


Résumé :

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »…
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s’annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes…
À la place du coeur, c’est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l’horreur à l’oeuvre, à tenter de ne pas confondre l’information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l’amour (qui, par définition, postule que « le monde peut bien s’écrouler ») cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu’on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ?


Mon avis :

Brulant de réalisme, « À la place du coeur » est de ces livres qui transcrivent à juste valeur la complexité d’instants de vie habités d’une dualité terrible. Arnaud Cathrine raconte, à travers les yeux d’un adolescent qui se découvre à vivre une passion exaltante, l’horreur dans laquelle la France tombe le mercredi 7 janvier 2015.

Scène d’ouverture, mardi 6 janvier 2015 : Caumes a dix-sept ans ce soir. Rêvant de s’évader vers la capitale pour rejoindre son frère ainé, le garçon n’a pas d’autres ambitions si ce n’est, à l’instant, de capter l’attention d’Esther, sujet de tous ses fantasmes. Lorsqu’il se décide enfin à affronter son regard, son quotidien bascule. Le lendemain, alors que le premier amour de Caumes se dessine, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes... Pendant une semaine, l’horreur se soustrait à la passion vibrante de Caumes et inversement. Pendant une semaine les regards rivés sur les écrans tentent de mesurer l’horreur à l’oeuvre…

Comment l’amour cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ?

Investissant un vocabulaire et une narration brute, le roman s’affranchi de toute forme de poésie. Les sentiments sont pleins, confus et les coeurs à vifs. Bien plus qu’une simple tranche de vie, le livre explore par ses sujets des thématiques universelles. C’est une lecture nécessaire, importante et loin de l’aspect pathétique qu’elle pourrait sembler arborer… Arnaud Cathrine y interroge avec justesse l’insouciance et la rage de vivre, poussée à l’excès. Les émotions sont décuplées, transcrites par une plume incisive et puissante.

Intelligent dans la façon dont est abordé le traitement de l’information, le roman explore aussi la place de la politique chez les adolescents et la façon dont chacun s’approprie ses idées. Le flux continu d’informations en direct et les propos tenus par les proches de Caumes et son entourages permettent à Arnaud Cathrine de questionner la part de réalité dans notre perception d’événements aussi tragiques.

Une lecture poignante, toujours d’actualité par les idées, moralités et la peine portée par le texte. Arnaud Cathrine signe un livre vif, aussi difficile à lire qu’addictif. Une pépite de celles qui devraient trôner sur les étagères de tous les lecteurs de Young Adult !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s