Un premier tome coup de coeur : « La ville sans vent » d’Eléonore Devillepoix

Titre : La ville sans vent

Autrice : Éléonore Devillepoix

Éditions : Hachette

Publication : 3 Juin 2020

Prix : 18€

Pages : 448


Résumé :

« A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser. « 


Mon avis :

J’attendais de lire ce roman de Fantasy Young Adult depuis un bon bout de temps et j’en attendais beaucoup ! Et bien figurez-vous que j’ai été conquise ! Tous dans ce roman m’a convaincue, de la justesse de la plume de Éléonore Devillepoix, à la pertinence des sujets évoqué en passant par la beauté de l’univers créé !

J’ai tout de suite eu envie de comparer cette lecture à celle de « La Passe-Miroir », car à mes yeux, ce sont deux livres très riches tant dans leurs vocabulaires (j’ai apprit pleins de nouveaux mots), de leurs univers, que dans la structure du récit… Cela vous donne une idée de mon niveau d’appréciation de ce roman ! JE SUIS FAN !

Dans ce livre nous nous retrouvons aux cotés de plusieurs personnages très différents dont Lastyanax, un jeune mage plein de génie et Arka, une étrangère qui arrive à Hyperborée. Cette ville très intrigante dans laquelle aucun souffle d’air ne pénètre est abrité par un dôme en damante, un verre invisible, qui lui offre ce climat agréable si différent des terres enneigées qui l’entourent. Bien que l’image de cette ville semble idyllique, Hyperborée est loin d’être parfaite ! Et c’est ce qu’Arka va découvrir en s’y introduisant…

Entre manigance politique, magie et description époustouflantes, ce livre à de quoi surprendre et faire rêver ! Il parvient même à prendre des allures de thriller !

Je ne vais pas vous dévoiler plus de détails car je pense que l’on peut foncer lire ce roman tête baissé (un peu comme ce que j’ai fait) ! Comme ça, il y a encore plus de surprises 😉 Et puis, vu la complexité de l’intrigue, je pense que vous auriez eu du mal a me suivre !

Un morceau de papier, emporté par une rafale inattendue, voletait dans un lent mouvement de balancier. Arka le regarda retomber en s’interrogeant sur l’origine de cette bourrasque qu’elle avait soudain sentie dans son dos – il n’y avait pas de vent à Hyperborée.

Éléonore Devillepoix nous propose de découvrir un livre engagé dont les partis pris sont forts et apportent beaucoup à l’histoire. Je pense notamment au fait qu’elle plonge le lecteur dans un univers de fantasy à travers les points de vues de différents personnages ! Pour moi, c’est très risqué car les lecteurs risquent d’être vite perdu, mais ici, ce n’est pas du tout le cas ! Je dirais même que c’est l’une des forces de ce roman !

Les personnages sont très différents et bien travaillés, notamment sur le plan psychologique. Les motivations de chacun sont différentes et bien présentées… Et puis qu’ajouter de plus sinon que je me suis attachée à eux en un rien de temps ? Arka est juste super badass pour son âge, très mature et parfois un peu sauvage ! Lastyanax lui à beaucoup évolué au fils des pages. Il à mit plus de temps à entrer dans mon coeur, mais il a désormais une bonne place. Sa relation avec Arka est si drôle, étonnante et émouvante !

« La ville sans vent » prend aussi une dimension politique. Cette facette du roman est très bien amenée et permet d’avoir différents niveaux de lecture. Car serte, ce livre est destiné aux adolescent, mais sa richesse s’adresse à un public beaucoup plus large ! Avec ce livre, Éléonore Devillepoix aborde notamment la place de la femme dans la société et en politique avec une justesse appréciable (mais bien sur, ce n’est qu’un des nombreux thèmes développé dans ce roman !).

« La ville sans vent » est un livre qui m’a faite tant rêver que questionner. Je pense que tout le monde peux y trouver son compte. Les nombreuses thématiques, abordées de façon cohérente, et son synopsis surprenant, à couper le souffle, ne peuvent que vous conquérir (du moins, je l’espère !)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s