Un roman en vers libres par Lisa Balavoine « Un garçon c’est presque rien »

Titre : Un garçon c’est presque rien

Auteur : Lisa Balavoine

Éditions : Rageot

Publication : Août 2020

Pages : 256

Genre : Roman Contemporain, Vers libres, Young Adult

Thèmes : Rencontre, Adolescence, Acceptation, Harcèlement

Prix : 15€50


Résumé :

« Une chambre d’hôpital. Dans le lit, un garçon. À côté, une fille, qui attend qu’il se réveille. Au travers du coma de Roméo, son histoire : pourquoi, comment, la vie l’a-t-elle amené là ? »


Mon avis :

« Un garçon c’est presque rien » est de ces livres où chaque mot, chaque phrase semble porter un poids, une force terrible. Parfois grave, parfois léger, ce livre parvient à interpeller sur une période de vie difficile, dictée par des injonctions d’un monde nouveau : celui des adultes. Une très belle lecture où la poésie des mots se greffe à la dure réalité d’une histoire pleine de sens.

Dans ce roman, nous faisons la rencontre de Roméo, un adolescent dans le coma, dès les premières pages. Une entrée périlleuse dans le livre, sur le fil de la vie d’un jeune homme, qui m’a tout de suite interpellée. Je ne savais pas à quoi m’attendre, et c’est pages après pages que j’ai saisie où l’autrice nous guidait… Dans ce roman touchant, on découvre un garçon loin des clichés d’une adolescence « virile ». On découvre une vie quelque peu marginale, mais vraie, celle de Roméo. Oublié par ses parents et discrets, le garçon est presque invisible… Il est féministe et ne cherche pas à épanouir sa virilité dans la violence comme certains de ses camarades s’abstiennent à le faire.

C’est là, la base de ce roman, qui développe à travers une belle rencontre, celle de Justine et Roméo, les relations complexes qu’entretiennent les adolescents avec leur image, qui ils sont et qui ils envisagent de devenir. Justine est un personnage plein de vie et d’enthousiasme qui va se heurter à la violence des réseaux sociaux. À eux d’eux ils vont se battre contre une tranche de vie criant angoisse et agonie face à des diktats d’une société a réinventer.

Lisa Balavoine dessine un portrait vrai, saisissant d’un profil adolescent que l’on croise peu en littérature Young Adult. Oscillant entre des phases emplies de haine et d’autres de bienveillance, ce livre sait saisir la fragilité des émotions à l’âge où chacun se découvre. Il permet de brandir la force des personnages guidés par l’espoirs et la volonté. Un livre qui délivre de nombreux messages forts, abordant avec tact le consentement, le harcèlement mais aussi les liens que l’ont entretient avec les autres. « Un garçon c’est presque rien » est un livre empreint d’un dramatisme indéniable, mais surtout d’un cri d’espoir d’une jeunesse qui ouvre les yeux sur le monde !

A découvrir et a apprécier a sa juste valeur !

Publicité

Une réflexion sur “Un roman en vers libres par Lisa Balavoine « Un garçon c’est presque rien »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s